Dans le n° 146-février 2023  - Adaptation  14434

La Roseraie, un modèle d'Ehpad connecté

Après deux années de travaux, l'Ehpad La Roseraie situé à Gesté (49) devient une plateforme de services multimodale, pour faire enfin rimer innovation technique et réponse humaine.

C'est avec un plaisir non dissimulé et un brin de fierté que Christophe Gillard, directeur de l'Ehpad La Roseraie, nous reçoit, pour la seconde fois, dans son établissement « tout neuf, rénové et adapté ».

Nommé il y a six ans à la tête de La Roseraie, un établissement associatif créé en 1969, Christophe Gillard s'est vu chargé de la mise en place d'un programme architectural. Loin de se satisfaire d'une simple rénovation, il décide de renverser la vapeur et de réfléchir à un nouveau modèle d'accompagnement des personnes âgées pour les cinquante prochaines années. « La population des plus de 85 ans devrait doubler dans les dix ans, ce qui ne sera pas le cas du nombre de places en Ehpad, explique Christophe Gillard. Il nous faut donc raisonner différemment, et penser avec le domicile. »

Et c'est bien là que réside son coup de maître : intégrer à l'intérieur de l'Ehpad des aménagements ou services transposables à l'extérieur, au domicile notamment. « L'innovation, qu'elle soit technique ou humaine, ne peut être attachée à la structure physique, mais doit être conçue pour répondre aux enjeux du vieillissement et s'adapter à la diversité des solutions d'accompagnement », une manière d'aborder le prendre soin sous un paradigme radicalement différent.

Pour ce faire, l'équipe s'est entourée d'experts. AIDS 85 (Artificielle Intelligence Domotique Service), une entreprise vendéenne basée à Challans et spécialisée dans la mise en place de solutions de maintien à domicile, a réalisé l'intégration des outils Nice Smart Home fournis par l'italien Nice, qui fêtera bientôt son 30e anniversaire. Pour Franck Pichereau, président de Nice France, « très implantée au domicile, l'entreprise touche ici du doigt des usages différents. Nos solutions sont intuitives et simples d'utilisation », ce qui les rend pertinentes pour les établissements.

Du confort, de l'autonomie, des économies d'énergie

42 logements ont été entièrement équipés en solutions Nice Smart Home et 40 chambres encore en construction devraient l'être rapidement. L'objectif : rendre le résident autonome, « lui redonner sa place de sujet, sa citoyenneté, explique Christophe Gillard. Nous devons protéger la vulnérabilité, mais jamais au mépris de la liberté. »

« Voxima allume la lumière, Voxima ferme les volets. » Cette enceinte française est en développement R&D par des start-up portées par le groupe La Poste. Télécommandée par la voix, elle permet aisément d'ouvrir ou fermer les volets, allumer ou éteindre la lumière, mais aussi la radio ou la télévision, redonnant de la capacité d'action aux résidents. « Cela soulage également les personnels qui peuvent se consacrer à d'autres tâches », complète Christopher Lebée, gérant d'AIDS 85. « Toutes les chambres bénéficient de pilotages individuels de contrôleurs avec micro-modules, ce qui confère une grande flexibilité. » Par sécurité, un assistant vocal et un bouton poussoir de commande permettent aux résidents d'interpeller le personnel soignant en cas d'urgence. Mais ce qui frappe le plus, c'est l'intelligence mise dans la conception des dispositifs. Tout a été pensé globalement, et par usage. Un seul appareil peut avoir diverses fonctions. Un détecteur d'ouverture de porte, par exemple, intègre également un capteur de température.

Et finis les fils ou câbles autour du lit. Une rampe d'interrupteurs et de prises est fixée directement au lit, qui devient mobile dans la pièce. « Il faut penser la chambre comme une pièce unique, celle où l'on dort mais aussi celle où l'on reçoit ses proches, explique Christophe Gillard. On n'invite pas sa famille dans son lit, mais bien dans son salon. On doit donc pouvoir installer le lit dans un coin (pas au centre de la pièce comme à l'hôpital), sans toutefois perdre l'ergonomie nécessaire au confort des personnes. » Prises mobiles, liaisons mobiles, commandes vocales, la chambre devient un lieu de vie et d'autonomisation.

Intégrer la gestion intelligente des bâtiments

Parce que la maîtrise énergétique des bâtiments est plus que jamais d'actualité, La Roseraie a investi dans une gestion centralisée du chauffage. La température de chaque pièce peut être adaptée en temps réel. « Plus d'une centaine de têtes thermostatiques connectées Nice Heat-Control ont été installées, explique Christopher Lebée. La programmation et la modulation de la température par zones et plages horaires, au degré près, sont désormais possibles. » Selon le spécialiste, cette gestion adaptée devrait permettre une baisse des consommations de 15 %.

À noter que la sûreté des installations a également été pensée grâce à la mise en place de prises connectées Nice Plug-Control au sein même du réseau informatique. Le temps nécessaire au délai de prise en charge et au diagnostic sont ainsi réduits et favorisent des interventions de maintenance rapides. Un technicien formé au sein de l'établissement est alerté en cas de problème technique : un abaissement brutal de température, une batterie de tête thermostatique à changer...

L'Ehpad, centre de ressources territorial

Innovant, l'Ehpad La Roseraie l'est aussi dans ses projections d'avenir. Il entend devenir bientôt un centre de ressources sur le territoire. Les professionnels de l'établissement pourraient ainsi intervenir aux domiciles des personnes (dans un rayon de 10 km toutefois). Reste à savoir si les ARS soutiendront le projet


14/06/2024  - ARS ARA

Un guide de sécurisation du circuit du médicament en EHPAD

L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes vient d'actualiser un guide d'aide à la sécurisation du circuit du médicament pour les Ehpad ne disposant pas de pharmacie à usage intérieur.
14/06/2024  - Déserts médicaux

OùSoigner, le service qui lutte contre les déserts (para)médicaux

Le site qui aide les professionnels de santé à trouver leur futur lieu d'exercice, enregistre sa 50ème installation réussie.
12/06/2024

Géronforum à Strasbourg

C'est le thème "L'important c'est de (faire) participer !" que le Géronforum organisé par la Fnaqpa a décidé d'explorer. ...
11/06/2024  - Privé non lucratif

Alain Raoul réélu président de Nexem

Il se dit « plus que jamais déterminé à continuer le combat pour la reconnaissance des professionnels à l'appui d'une CCUE moderne et ambitieuse »
11/06/2024  - Dissolution de l'Assemblée nationale

Fadila Khattabi se représente aux législatives

La ministre déléguée aux personnes âgées et handicapées, élue députée de la majorité en 2022 dans la circonscription de Dijon-Chenôve, annonce sa volonté de se représenter.
11/06/2024  - Dissolution de l'Assemblée nationale

Le projet de loi fin de vie reste en carafe

Le projet de loi sur la fin de vie voit son avenir désormais suspendu aux élections législatives. Tout sera à refaire s'il est réinscrit à l'ordre du jour. D'autres travaux parlementaires sont arrêtés. Petite sélection intéressant le grand âge.
10/06/2024  - Construction

Enéal et Clairsienne posent la première pierre de la résidence intergénérationnelle de Blaye

Un petit immeuble dont 16 des 30 logements seront dédiés aux locataires âgés, des maisons individuelles pour les familles et un espace collectif dédié aux animations composent la future résidence intergénérationnelle.
10/06/2024  - Recommandation de la HAS

Diabète de type 2 : les thérapies non médicamenteuses d'abord

La Haute autorité de santé actualise ses recommandations de 2013 en mettant l'accent sur la modification du mode de vie et sur l'intégration de nouvelles classes thérapeutiques.
06/06/2024  - Négociations

Bass: Axess met deux accords à la signature

Les partenaires sociaux de la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif (Bass) semblent sur la voie d'un accord. Verdict, le 18 juin.