©Adobestock
12/02/2024  - Remaniement  16516

Nouveaux ministres : les réactions

Deux ministres délégués vont épauler Catherine Vautrin ministre XXL du Travail, de la Santé et des Solidarités : Fadila Khattabi aux personnes âgées et aux personnes handicapées et Frédéric Valletoux à la santé. Un soulagement pour ces secteurs où de nombreux dossiers urgents sont en souffrance. Premières réactions.

« Des mesures fortes » - La Fnadepa qui a rencontré plusieurs fois Fadila Khattabi lors d'auditions à l'Assemblée nationale « sait pouvoir compter sur son engagement pour porter les enjeux de l'autonomie de manière transversale, grâce à sa fine connaissance des politiques du Grand âge et du handicap » mais prévient aussi qu'elle « aura fort à faire » face à des difficultés financières et en termes de ressources humaines d'une ampleur inédite. Pour rappel, 93% des directeurs adhérents de la Fnadepa estimaient en septembre dernier qu'ils termineraient l'année 2023 en déficit, « une situation jamais vue qui menace la pérennité de tout un secteur ».

La fédération souhaite que la nouvelle ministre déléguée « poursuive les engagements pris par sa prédécesseure, Aurore Bergé, de présenter un projet de loi Grand âge ambitieux à l'été 2024 et de construire les politiques vieillesse en interministériel ».

D'ici là, elle appelle à prendre des mesures fortes pour assurer la survie des établissements et services qui accompagnent les personnes âgées :

- Poursuite et revalorisation du plan d'urgence annoncé par Elisabeth Borne à l'été pour accompagner les structures en détresse ;

- Indexation des budgets et tarifs sur l'inflation ;

- Financement de l'intégralité de l'impact de l'inflation et des revalorisations salariales ;

- Organisation d'un plan de formation et de recrutement de professionnels intégrant 20 000 recrutements par an pendant 5 ans.

La confiance des hospitaliers - Sans surprise, la Fédération hospitalière de France (FHF) se réjouit de la nomination de son ancien président au poste de ministre délégué à la Santé : « Frédéric Valletoux est un élu local, ancré dans son territoire et fin connaisseur des enjeux de sante? des Français, a déclaré Arnaud Robinet, son successeur. Il saura mettre cette expérience au service des attentes concrètes des citoyens et d'un véritable ministère du dernier kilomètre en sante?. Il a toute la confiance des hospitaliers pour remplir sa mission. Et les enjeux sont de taille. Dans l'immédiat, je rappelle que le déficit des hôpitaux publics pour l'année 2023 pourrait atteindre 2 voire 3 milliards d'euros et que nous attendons encore des arbitrages importants pour rassurer les établissements ».

La FHF salue également la nomination de Fadila Khattabi en soulignant les enjeux « nombreux et urgents », notamment sur le plan budgétaire et la loi de programmation sur le Grand âge.

Une même responsable ministérielle - Satisfaite que le sujet du grand âge soit de la responsabilité d'un ministère et non d'un secrétariat d'État, l'AD-PA se réjouit « que la question de l'autonomie, du handicap et de la vulnérabilité quel que soit l'âge, soit traitée par une même responsable ministérielle ».

Elle adresse par ailleurs ses félicitations à Frédéric Valletoux, « qui connaît bien les problématiques de la santé et de l'aide à l'autonomie », pour sa nomination en tant que nouveau ministre de la Santé.

Côté handicap, handicap.fr a recueilli la réaction du Collectif handicaps qui regroupe 52 associations nationales représentatives. Il espère que l'élargissement du portefeuille de Fadila Khattabi aux personnes âgées « permettra enfin d'avoir une véritable politique publique de l'autonomie, sans distinction liée à l'âge, à l'état de santé ou à la situation de handicap ».

« Notre conseil souhaitait cette unification, c'est la raison d'être de la CNSA, une caisse des vulnérabilités qui englobe le handicap, le grand-âge mais aussi l'enfance », se félicite Jean-René Lecerf le président du Conseil de la CNSA qui déplorait il y a quelques jours le turn over d'interlocuteurs.

19/04/2024  - RH

Suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation: la douche froide

Totalement pris de court, les employeurs et les acteurs de l'insertion sont vent debout contre une mesure qui cible des jeunes sans formation en recherche d'emploi et fragilise un levier de recrutement dans les secteurs en difficultés RH.
19/04/2024  - Avis du Conseil d'État

Les ESSMS de droit privé ne sont pas des pouvoirs adjudicateurs

Le Conseil d'État tranche sur une question de droit nouvelle soulevant « une difficulté sérieuse » : les ESSMS de droit privé ne sont pas soumis aux règles de la commande publique.
18/04/2024  - Enquête de la FHF

Ehpad publics: un déficit moyen de 3850 euros par place en 2023

Malgré un retour à la normale de l'activité avec un taux d'occupation moyen de 94,4%, le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d'alerte, se situant à environ 800 millions d'euros en 2023, soit une hausse de 60% en un an.
18/04/2024  - Collectivités territoriales

L'Unccas et France Alzheimer renouvellent leur partenariat

Les centres communaux et intercommunaux d'action sociale travaillent avec l'association afin de mieux accompagner les personnes malades et leurs proches aidants.
18/04/2024  - Privé lucratif

Marilyne Mesiano, nommée directrice générale développement de DomusVi

Experte en matière de développement et de gestion immobilière, elle aura pour mission de superviser les opérations des nouveaux pays de DomusVi.
18/04/2024  - Habitats

Hilauseniors: une enquête sur la préservation de l'autonomie en habitats intermédiaires

Lancée par l'assurance-retraite, il s'agit de la première enquête de ce type et de cette ampleur à l'échelon national, réalisée à la fois au domicile ordinaire et en habitats intermédiaires, en tenant compte de la diversité de ces formes d'habitats avec services.
16/04/2024  - Cinéma

«Les Vieux», un film à découvrir au cinéma

En salles le 24 avril, ce film documentaire invite à la rencontre de ceux que l'on n'entend pas, « Les Vieux ».
16/04/2024  - Santé publique

Covid: la campagne printanière de vaccination est lancée

Conformément à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), une campagne nationale se déroule jusqu'au 15 juin.
16/04/2024  - Projet de décret

Vers la suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation

Instaurée en 2020 pendant la crise sanitaire, l'aide au recrutement d'alternants en contrat de professionnalisation pourrait être supprimée dès le 1er mai.