©Finense
16/02/2023  - Banque  14582

Quand les technos deviennent agiles pour limiter la fraude

Protéger les plus fragiles, contrôler les dépenses, faciliter le quotidien, tels sont les enjeux de la carte de paiement proposée par Finense.

Créée il y a maintenant 4 ans, la carte de paiement et de retrait Finense a désormais tout d'une grande. Pilotée à distance grâce à une application, elle permet de sécuriser les dépenses des personnes âgées et d'éviter abus et escroqueries.

Une plage horaire, un montant

Le principe est simple. L'aidé a besoin de confier sa carte bleue à un tiers pour réaliser quelques courses. Pas de problème, l'aidant familial (ou la personne elle-même si son autonomie le lui permet) fixe la durée et le montant accessible sur la carte. Impossible de dépasser le plafond défini ni le créneau horaire alloué. Finies donc les arnaques sur le pas de porte, les chiffres de la carte donnés sur internet ou les retraits intempestifs au distributeur. Comme l'explique Arnaud Descharne, directeur du développement de Finense, « il s'agit de sécuriser la relation et de tranquilliser l'aidant qui peut débloquer la carte sur des périodes récurrentes, chaque lundi de 11h00 à 12h00 par exemple, ou ponctuelles et autoriser son utilisation dans un magasin unique ».

Faciliter la communication entre les aidants familiaux

« Sur l'application, un groupe de parole est dédié à la personne aidée », ajoute Arnaud Descharne. « Il s'agit de faciliter les échanges entre les aidants, chacun pouvant se tenir informé des démarches réalisées ou en cours. Mais grâce à l'intelligence artificielle, l'application permet d'aller plus loin et d'adresser des informations à des tiers, comme des services à domicile par exemple, tout en préservant la confidentialité des échanges familiaux. »

Tous les comptes sur une application

Enfin, toujours dans un souci de simplification et de transparence, il devient possible de piloter l'ensemble du patrimoine financier de la personne aidée, quelles que soient les banques. Comptes de dépôt, d'épargne, de crédits, de placements sont centralisés dans un même espace. Finense se connecte automatiquement aux diverses institutions, assurances ou banques pour connaître l'état des dépenses et faciliter le paiement des diverses factures. Et puisque les premières malversations se déroulent souvent dans le cercle familial, l'aidant peut alors compter sur ses proches pour l'assister dans la gestion du budget de ses parents. Des informations sur des transactions peuvent ainsi être partagées avec d'autres. Une aide non négligeable quand on connaît le rôle et la responsabilité que supporte l'aidant familial pour faire face à la gestion du budget.

En pratique

Référencé par le cluster Silver Valley comme solution innovante pour améliorer le quotidien de personnes autonomes ou dépendantes isolées, Finense est aujourd'hui enregistré par le Régulateur des Banques et des Assurances, l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Cette carte Mastercard compte aujourd'hui pas moins de 6 500 clients. Son prix varie en fonction du nombre d'utilisateurs enregistrés, de 9,90 euros par mois à 29,90 euros, sans engagement.

En savoir plus : www.finense.fr

19/04/2024  - RH

Suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation: la douche froide

Totalement pris de court, les employeurs et les acteurs de l'insertion sont vent debout contre une mesure qui cible des jeunes sans formation en recherche d'emploi et fragilise un levier de recrutement dans les secteurs en difficultés RH.
19/04/2024  - Avis du Conseil d'État

Les ESSMS de droit privé ne sont pas des pouvoirs adjudicateurs

Le Conseil d'État tranche sur une question de droit nouvelle soulevant « une difficulté sérieuse » : les ESSMS de droit privé ne sont pas soumis aux règles de la commande publique.
18/04/2024  - Enquête de la FHF

Ehpad publics: un déficit moyen de 3850 euros par place en 2023

Malgré un retour à la normale de l'activité avec un taux d'occupation moyen de 94,4%, le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d'alerte, se situant à environ 800 millions d'euros en 2023, soit une hausse de 60% en un an.
18/04/2024  - Collectivités territoriales

L'Unccas et France Alzheimer renouvellent leur partenariat

Les centres communaux et intercommunaux d'action sociale travaillent avec l'association afin de mieux accompagner les personnes malades et leurs proches aidants.
18/04/2024  - Habitats

Hilauseniors: une enquête sur la préservation de l'autonomie en habitats intermédiaires

Lancée par l'assurance-retraite, il s'agit de la première enquête de ce type et de cette ampleur à l'échelon national, réalisée à la fois au domicile ordinaire et en habitats intermédiaires, en tenant compte de la diversité de ces formes d'habitats avec services.
18/04/2024  - Rapport

Participation citoyenne directe: 12 propositions de l'Igas pour le champ du grand âge

Un rapport de l'Igas porte sur la place mais aussi la portée de cette forme d'implication directe des personnes dans trois politiques de solidarités qui les concernent, dont celle du grand âge, à côté des formes plus classiques de concertation avec les parties prenantes.
18/04/2024  - Privé lucratif

Emeis (ex-Orpea) chiffre d'affaires en hausse mais taux d'occupation en baisse

Emeis (ex-Orpea) publie ses résultats annuels 2023, année de finalisation d'une restructuration financière d'ampleur inédite. Son chiffre d'affaires consolidé en 2023 s'élève à 5,2 milliards d'euros, soit une hausse de +11% par rapport à 2022, organique à hauteur de 9,5%.
16/04/2024  - Cinéma

«Les Vieux», un film à découvrir au cinéma

En salles le 24 avril, ce film documentaire invite à la rencontre de ceux que l'on n'entend pas, « Les Vieux ».
16/04/2024  - Santé publique

Covid: la campagne printanière de vaccination est lancée

Conformément à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), une campagne nationale se déroule jusqu'au 15 juin.