©Adobestock
26/02/2024  - Rapport au Parlement  16557

Oubliés du Ségur : Axess conteste les chiffres officiels

La confédération d'employeurs estime à 215 000 et non 92 400 le nombre de salariés oubliés des Ségur et Laforcade, et concernant les éligibles, déplore un sous-calibrage des financements de près d'un milliard.

L'article 83 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2023 demandait au gouvernement de remettre au Parlement un rapport pour identifier les professions du soin, du médico-social et du social qui n'ont pas bénéficié des mesures de revalorisation prises dans le cadre du Ségur de la santé et des accords dits Laforcade. Ce rapport remis en décembre, et dont un maquis de chiffres concerne pour l'essentiel... les bénéficiaires (!), établit à 120 800 le nombre de professionnels exclus du Ségur (en équivalent temps plein), administratifs et techniques.

Un tableau (p.30) les répartit par catégories de ESSMS.

La confédération Axess qui représente les employeurs Fehap + Nexem (CCN 51 et CCN 66) demande une révision de ces chiffres. Elle conteste le nombre de 92 400 professionnels des secteurs médico-social et social du prive? non lucratif - son champ. Elle estime, depuis octobre 2022, les salariés exclus a` plus d'un quart des effectifs sur l'ensemble de la branche. Rapportés au volume de salariés sur le champ de la branche par l'Opco Sante? fin 2022, cela correspond a` 215 000 salariés - plus du double de l'estimation du rapport remis par les services ministériels.

Pour Marie-Sophie Desaulle, présidente d'Axess, « les estimations du rapport sont problématiques à double titre. D'une part, elles minorent fortement le total des exclus, en particulier en ce qui concerne les salariés non couverts par une convention collective nationale. D'autre part, elles évacuent une partie des champs d'activité de la branche qui ne relèvent pas du périmètre des ESSMS. Pour autant, ces salariés existent et sont bien exclus des revalorisations ».

Sous-calibrage des financements du Ségur

Par ailleurs, Axess note que ce rapport démontre un différentiel de charges important entre le secteur public et le secteur prive? non lucratif. Là où le rapport estime le coût par personne a` 439 euros mensuels charges comprises, Axess l'évalue a` 462 euros. Axess souhaite que cette évaluation soit revue à la hausse.

Derrière cette sous-évaluation se cache un autre problème, évoqué à maintes reprises : le sous-calibrage des financements versés au titre du Ségur pour les personnes éligibles, illustré par les écarts de chiffres sur les salariés revalorisés dans le rapport, et combine? au non-versement de certains financeurs. « Cela représenterait en année pleine, selon nos premières estimations, près d'1 milliard d'euros non perçus par le secteur », résume Axess.

19/04/2024  - RH

Suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation: la douche froide

Totalement pris de court, les employeurs et les acteurs de l'insertion sont vent debout contre une mesure qui cible des jeunes sans formation en recherche d'emploi et fragilise un levier de recrutement dans les secteurs en difficultés RH.
19/04/2024  - Avis du Conseil d'État

Les ESSMS de droit privé ne sont pas des pouvoirs adjudicateurs

Le Conseil d'État tranche sur une question de droit nouvelle soulevant « une difficulté sérieuse » : les ESSMS de droit privé ne sont pas soumis aux règles de la commande publique.
18/04/2024  - Enquête de la FHF

Ehpad publics: un déficit moyen de 3850 euros par place en 2023

Malgré un retour à la normale de l'activité avec un taux d'occupation moyen de 94,4%, le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d'alerte, se situant à environ 800 millions d'euros en 2023, soit une hausse de 60% en un an.
18/04/2024  - Collectivités territoriales

L'Unccas et France Alzheimer renouvellent leur partenariat

Les centres communaux et intercommunaux d'action sociale travaillent avec l'association afin de mieux accompagner les personnes malades et leurs proches aidants.
18/04/2024  - Habitats

Hilauseniors: une enquête sur la préservation de l'autonomie en habitats intermédiaires

Lancée par l'assurance-retraite, il s'agit de la première enquête de ce type et de cette ampleur à l'échelon national, réalisée à la fois au domicile ordinaire et en habitats intermédiaires, en tenant compte de la diversité de ces formes d'habitats avec services.
18/04/2024  - Privé lucratif

Emeis (ex-Orpea) chiffre d'affaires en hausse mais taux d'occupation en baisse

Emeis (ex-Orpea) publie ses résultats annuels 2023, année de finalisation d'une restructuration financière d'ampleur inédite. Son chiffre d'affaires consolidé en 2023 s'élève à 5,2 milliards d'euros, soit une hausse de +11% par rapport à 2022, organique à hauteur de 9,5%.
16/04/2024  - Cinéma

«Les Vieux», un film à découvrir au cinéma

En salles le 24 avril, ce film documentaire invite à la rencontre de ceux que l'on n'entend pas, « Les Vieux ».
16/04/2024  - Santé publique

Covid: la campagne printanière de vaccination est lancée

Conformément à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), une campagne nationale se déroule jusqu'au 15 juin.
16/04/2024  - Projet de décret

Vers la suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation

Instaurée en 2020 pendant la crise sanitaire, l'aide au recrutement d'alternants en contrat de professionnalisation pourrait être supprimée dès le 1er mai.