13/10/2022  - Etude  14270

Les métiers de l'humain, des métiers attractifs

Contrairement aux idées largement diffusées, pour 8 français sur 10, le grand âge est perçu comme une chance pour la société. C'est en tous cas ce que révèle l'étude menée par Appel médical et le Cercle Vulnérabilités et Société auprès de 2 000 français.

En revanche, leur perception est bien différente lorsqu'il s'agit d'apprécier la prise en charge des aînés. Plus de 9 français sur 10 jugent grave la pénurie de personnel médical et paramédical, au sein de structures spécialisées ou à domicile, voire même très grave au regard de son impact sur la qualité des soins (51%), sur la qualité de vie et l'accompagnement des personnes (46%), mais aussi sur la qualité de vie au travail des professionnels (35%).

Enfin, 86 % des Français s'inquiètent du niveau d'implication attendu des familles et des proches pour compenser cette absence de personnel.

« Mais si les Français sont inquiets, seuls 16% d'entre eux se déclarent motivés par le fait de participer à relever le défi du vieillissement de la population », complète les auteurs de l'étude. Une forme de fatalisme semble s'installer, malgré la conscience collective de la gravité des enjeux.

Les métiers humains plus attractifs

Les métiers du grand-âge jugés les plus attractifs sont ceux qui privilégient la relation humaine : accueil (52%), animation (50%), accompagnement social (40%). Les métiers du soin, aux compétences plus techniques, attirent moins : paramédicaux (28%), psychologues (24%), soignants (23%), médecins (18%), même si les perspectives d'évolution de carrière qu'ils offrent séduisent davantage les jeunes. Les métiers de direction ou d'encadrement demeurent globalement assez attractifs (45%). Les métiers d'ASH (agent des services hospitaliers) ou d'auxiliaire de vie souffrent quant à eux d'un sérieux déficit d'attractivité (21%), sans doute lié à leur faible valorisation sociale.

Pour Delphine Dupré-Lévêque, fondatrice de Stop à l'isolement, « il est clair que la solitude tue. C'est l'accueil, la restauration, l'animation qui attirent. C'est un levier important sur lequel nous devons travailler rapidement car nous en avons besoin. »

Quatre recommandations pour améliorer l'attractivité des métiers

S'il paraît évident que les étiers du grand âge doivent évoluer avec leur temps, car le rapport au travail change, les professionnels veulent un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle, Appel Médical et le Cercle Vulnérabilités et Société émettent 4 recommandations :

1- Valoriser les apports du grand âge plutôt que les besoins en réduisant les messages dévalorisants ;

2- Replacer les métiers du grand âge dans une perspective tournée vers l'avenir, écrire une épopée contemporaine ;

3- Faire évoluer la démarche de recrutement, moderniser les méthodes de recrutement en menant de véritables campagnes marketing tenant compte des attentes et des besoins des personnes susceptibles d'intégrer la filière du grand âge ;

4- Créer un contexte favorable par une refonte profonde de l'environnement de ces métiers (insuffler de la flexibilité dans les organisations, diversifier les tâches, intégrer des bénévoles, de nouvelles ressources...).

27/05/2024  - Etude de la Drees

Ehpad : un résident sur dix a moins de 75 ans

On dénombre 67 000 résidents de moins de 75 ans en Ehpad dont 14 000 ont moins de 65 ans. La Drees dresse leur profil. La moitié des moins de 65 ans ont eu une reconnaissance administrative de handicap avant 60 ans.
24/05/2024  - CNSA

Une première : les comptes de la branche Autonomie sont déficitaires en 2023

Le Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a approuvé, le 21 mai, les comptes 2023 de la branche tout en alertant sur la situation économique profondément dégradée du secteur médico-social.
24/05/2024  - SantExpo

FHF: le Livre blanc du centenaire... pour l'avenir

« Fidèle à son passé, notre fédération propose une voie précise et ambitieuse pour la réinvention de notre système de santé » écrivent en préambule d'un Livre blanc du centenaire, Arnaud Robinet, président de la FHF et Zaynab Riet, déléguée générale. Investir dans le grand âge est « une priorité absolue ».
24/05/2024  - Soins

Une nouvelle version pour le Livret thérapeutique gériatrique

L'Omedit Centre-Val de Loire a entièrement revu sa liste de 204 médicaments réparties sur 13 classes thérapeutiques et attend un retour d'expérience pour optimiser les futures versions.
24/05/2024  - Financement

Les dotations régionales limitatives sont fixées pour 2024

L'OGD est de 16 255,32 millions d'euros pour les ESSMS-Personnes âgées en 2024. Sa répartition régionale est publiée.
23/05/2024  - Tribunal de Vannes

Décès d'une résidente : un directeur d'Ehpad condamné pour homicide involontaire

Une résidente était décédée à la suite d'une chute lors d'un transfert lit-fauteuil. L'aide-soignante qui avait mal utilisé le lève-malade a été relaxée, l'Ehpad condamné à une amende et son directeur à 6 mois de prison avec sursis - il a fait appel.
23/05/2024  - Appel à projets

«Vers un hôpital Alzheimer Friendly», la Fondation Médéric Alzheimer relance son appel à projets

La Fondation Médéric Alzheimer, en partenariat avec la FHF et la FEHAP, renouvelle son appel à projets « Vers un hôpital Alzheimer Friendly ».
23/05/2024  - Prévention

Efluelda : l'Académie nationale de médecine plaide le dialogue

Pour elle, la vaccination « haute dose » contre la grippe est un progrès dans la protection des seniors qui « doit être préservé ».
22/05/2024  - SantExpo 2024

Pour une réforme profonde du système de santé et du secteur grand âge

C'est lors de la conférence inaugurale de la 58ème édition de SantExpo, qu'Arnaud Robinet, président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), a alerté sur l'urgence d'une rénovation en profondeur du système de santé.