©CNSA
05/04/2024  - Planification écologique  16678

Les leviers pour réduire l'empreinte carbone du secteur de l'autonomie

Alimentation, déplacements et énergie, un rapport propose aux acteurs de la branche Autonomie une nouvelle photographie de l'empreinte carbone du secteur et un ensemble de leviers et d'actions de décarbonation.

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) s'est engagée en mars 2023 dans la planification écologique de la branche Autonomie en partenariat avec l'École nationale supérieure de la Sécurité sociale (EN3S) et le Think tank The Shif Project. Les premiers résultats montrent que ce secteur émet aujourd'hui autour de 10 millions de tonnes d'équivalent CO2 par an soit environ 1,5 % des émissions nationales de gaz à effet de serre. Si rien n'est fait, ces émissions pourraient augmenter de plus de 40 % d'ici 2050. En cause : la hausse des besoins de prise en charge d'une population française vieillissante.

La remise du rapport « Décarbonons le secteur de l'autonomie » rendu public le 5 avril constitue la deuxième étape de cette démarche. L'empreinte carbone du secteur de l'autonomie - calculée à l'échelle départementale et des établissements et services à domicile prenant en charge les personnes âgées ou en situation de handicap - montre que les émissions de gaz à effet de serre proviennent à 24% de l'alimentation dans les espaces de restauration collective, à 26% des déplacements (services à domicile, déplacements domicile-travail, personnes accompagnées et visiteurs) et à 22% de la consommation d'énergie des bâtiments. Les leviers/actions proposés aux gestionnaires d'établissements et services s'appuient sur chacun de ces volets.

Deux trajectoires de décarbonation ont été retenues :

- La première, appelée « Sans virage domiciliaire », se base sur un nombre de personnes âgées hébergées en établissements spécialisés qui suit les tendances observées actuellement, et ce en tenant compte du vieillissement de la population ;

- La seconde, nommée « Virage domiciliaire », se base sur un scénario de prise en charge des personnes âgées moins institutionnalisée, pour qui le maintien au domicile est privilégié le plus longtemps possible.

Capacité d'investissement

De nombreuses mesures de décarbonation identifiées dans ce rapport nécessitent une forte capacité d'investissement des organismes gestionnaires et des professionnels, et par conséquent un soutien financier des pouvoirs publics, co-financeurs de ces organismes. La mise en place de ces leviers passera également par une formation spécifique des professionnels (par ex : chefs cuisiniers, prescripteurs, etc.) et une sensibilisation des usagers.

La dynamique de décarbonation de la branche Autonomie de la Sécurité sociale permet d'accompagner la décarbonation des autres secteurs : en effet, via son financement public et l'évolution de son activité, le secteur de l'autonomie a ainsi le potentiel de participer à la mise en mouvement des secteurs économiques français (en particulier l'agriculture et la mobilité) dans leur transition vers des activités décarbonées.

Enfin, un point particulier est souligné : une coordination renforcée des services d'aide à domicile et des professionnels de santé permettrait de réduire considérablement :

- Les distances parcourues par les professionnels ;

- La consommation de médicaments des personnes accompagnées, tout en améliorant la qualité de leur prise en charge grâce à cette approche holistique des soins.

Rapport « Décarbonons le secteur de l'autonomie »

Fiches leviers/actions pour baisser les émissions du secteur

23/05/2024  - Tribunal de Vannes

Décès d'une résidente : un directeur d'Ehpad condamné pour homicide involontaire

Une résidente était décédée à la suite d'une chute lors d'un transfert lit-fauteuil. L'aide-soignante qui avait mal utilisé le lève-malade a été relaxée, l'Ehpad condamné à une amende et son directeur à 6 mois de prison avec sursis - il a fait appel.
23/05/2024  - Appel à projets

«Vers un hôpital Alzheimer Friendly», la Fondation Médéric Alzheimer relance son appel à projets

La Fondation Médéric Alzheimer, en partenariat avec la FHF et la FEHAP, renouvelle son appel à projets « Vers un hôpital Alzheimer Friendly ».
23/05/2024  - Prévention

Efluelda : l'Académie nationale de médecine plaide le dialogue

Pour elle, la vaccination « haute dose » contre la grippe est un progrès dans la protection des seniors qui « doit être préservé ».
22/05/2024  - SantExpo 2024

Pour une réforme profonde du système de santé et du secteur grand âge

C'est lors de la conférence inaugurale de la 58ème édition de SantExpo, qu'Arnaud Robinet, président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), a alerté sur l'urgence d'une rénovation en profondeur du système de santé.
21/05/2024  - Projet de loi

Fin de vie : pour les soignants «la boîte de Pandore est ouverte»

Les soignants sont vent debout contre la version adoptée par la commission spéciale qui sera soumise au vote des députés à partir du 27 mai.
21/05/2024  - Cybersécurité

Le référentiel de certification Hébergeurs des données de santé est révisé

Il définit les exigences qu'un hébergeur doit satisfaire pour obtenir la certification d'hébergeur de données de santé .
20/05/2024  - ESSMS

L'Anap publie deux guides sur l'activité physique et sportive

Deux guides, un webinaire et une Communauté nationale des référents : l'Anap accompagne le développement de l'APS dans les ESMS.
17/05/2024  - Définition

Maltraitance ou violence, quel est le mot juste ?

Maltraitance un mot plus englobant mais moins empathique que violence ? Un article de handicap.fr lance le débat.
17/05/2024  - Rapport

L'Igas et l'IGF préconisent une interdiction de la vente à la découpe des Ehpad

Les inspections générales ont rendu un rapport sur le groupe Medicharme dont certains constats et préconisations s'étendent à l'ensemble du privé lucratif.