Dans le n° 153-octobre 2023  - Interview  16146

3 questions à Benoît Calmels, fondateur de Calmels Conseil

Que pensez-vous de cette nouvelle focale ?

On ne peut que saluer le double travail de la Drees et de l'Institut des politiques publiques (IPP). Généralement, les statistiques sur l'offre médico-sociale portent sur les établissements et services ; l'angle choisi est nouveau et intéressant, même si au final on aboutit aux mêmes constats. En revanche, le critère des 60 minutes m'interpelle : à Paris ou dans le Berry, en bord de mer ou à la montagne, son utilisation comme outil d'aménagement m'inquiéterait ! Je conçois qu'il en faille un, mais cela me fait songer au découpage des départements de 1790 en fonction de la durée des trajets en carrosse... Il ne reflète pas la variété des territoires, telle qu'elle a été modelée, je pense notamment à la « spécialisation » entre hébergement et domicile.

Ne s'agit-il pas d'une photographie statistique à l'instant T ?

Effectivement. Mais alors, la contextualisation manque. Savez-vous par exemple pourquoi les Ehpad dans les Landes sont à 90 % publics ? Parce que le refus du lucratif est un choix politique d'Henri Emmanuelli à la tête du conseil départemental pendant trois décennies.

Après lecture de l'étude de la Drees, j'ai envie de dire « so what? ». Que fait-on derrière ? Le risque est de (faire) voir la diversité de l'offre médico-sociale comme un déséquilibre à corriger nationalement - notre vieille tradition jacobine - au lieu de la considérer comme une richesse des territoires. Ce qu'elle est, même s'il existe des manques. Va-t-on mettre de l'hébergement dans les territoires majoritairement pourvus de services à domicile ? Et inversement ? Du public ou de l'associatif dans le majoritairement lucratif ? Va-t-on le décider depuis l'avenue Duquesne ou laisser les territoires s'emparer de la seule question qui vaille : répondre aux besoins de la population et, mieux, à ses choix. À cet égard, le rapport de l'IPP me semble ouvrir plus de perspectives.

En quoi ?

Même si ce n'est qu'un début, il se place du côté de la demande et se projette dans le futur. Toutes les enquêtes montrent que les Français sont massivement favorables au maintien à domicile d'où l'orientation vers le virage domiciliaire. Mais comment faire à l'échelle des territoires ? Vingt ans après la loi de 2002, qui en avait pourtant l'ambition, la politique du grand âge oublie de mettre l'usager au centre. Comme dans le marketing, ne serait-il pas temps de mettre en place des panels clients ?

16/07/2024  - Autonomie

La CNSA publie son rapport annuel 2023

Le rapport 2023 de la CNSA présente l'activité de la branche Autonomie de la Sécurité sociale.
15/07/2024  - Nominations

Le gériatre Cédric Annweiler élu doyen de la faculté de médecine d'Angers

Le Pr Cédric Annweiler, chef du pôle Personnes âgées réadaptation accompagnement dépendance handicap (Paradh) du CHU d'Angers et président du gérontopôle Pays de Loire, a été élu doyen de la Faculté de santé d'Angers. ...
11/07/2024  - Communiqué de presse

Amapa : « comme de nombreuses associations du secteur médico-social »

Un communiqué du groupe Avec « banalise » le placement en redressement judiciaire de l'Amapa.
10/07/2024  - Ecologie

L'Igas fait le point sur la transition énergétique des ESSMS

Au-delà du Ségur de l'investissement, une transition énergétique des ESMS nécessite des mesures d'accompagnement et d'investissement supplémentaires.
10/07/2024  - Décret

Coordination : un seul médecin-coordonnateur jusqu'à 200 places

En-dessous de 200 résidents, la fonction de coordination est occupée par un seul médecin
10/07/2024  - Arrêté

Un nouveau cadre pour l'enquête Ehpa de la Drees

L'enquête Ehpa recueille des informations sur l'activité des établissements accueillant les personnes âgées, ainsi que sur leur personnel et leurs résidents.
09/07/2024  - Législatives

Les réactions du social et du médico-social

Les associations et fédérations du secteur social et médico-social sont déjà dans l'après-législatives et rappellent leurs priorités.
09/07/2024  - Privé non lucratif

Accord Bass : Axess compte rappeler les financeurs à leur obligation

Axess se réjouit de l'agrément de l'accord Ségur du 4 juin et travaille « à ce que les financements accordés parviennent aux structures du sanitaire, social et médico-social ».
09/07/2024  - Restauration

Clariane France signe la charte d'engagement du Collectif de lutte contre la dénutrition

Ce lundi 8 juillet 2024, Clariane France a signé la charte d'engagement du Collectif de Lutte contre la dénutrition en présence du Pr Agathe Raynaud-Simon, présidente de l'association et chef du département de gériatrie, Hôpital Bichat AP-HP, de Nicolas Mérigot, DG de Clariane France et du Dr Fariba Kabirian, directrice médicale Clariane France.