Dans le n° 160-juin 2024  - Fiche métier  16789

Médecin coordonnateur en Ehpad

Le médecin coordonnateur en Ehpad élabore, avec le concours de l'équipe soignante, le projet général de soins, coordonne et évalue sa mise en oeuvre. Il assure la bonne prise en charge médicale globale des résidents.

Les missions du médecin coordonnateur en Ehpad

Le médecin coordonnateur (ou médecin co) en Ehpad a 14 missions.

- Il donne un avis sur les admissions des personnes à accueillir selon, notamment, les capacités de soins de l'institution. Il évalue leur état à leur arrivée et tout au long de leur séjour. Il est désormais autorisé à assurer le suivi médical des résidents s'ils le souhaitent, voire être désigné médecin traitant (art. 12 de la loi Valletoux du 27 décembre 2023). Dans ce cadre, il peut réaliser les prescriptions nécessaires à la prise en charge.

- Il coordonne les interventions des différents professionnels de santé salariés et libéraux.

- Il contribue auprès des professionnels de santé exerçant dans l'établissement à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions de médicaments et des produits et prestations, et veille à l'application des bonnes pratiques gériatriques.

- -Il identifie les risques éventuels pour la santé publique, et suit leur prise en charge et leur prévention.

- -Il oeuvre à l'information et à la formation des professionnels de santé de l'établissement.

Les aptitudes et les compétences demandées

- -Des compétences gériatriques ;

- -Être à l'écoute, faire preuve d'empathie et de solides aptitudes relationnelles pour communiquer avec les personnes âgées, les personnels soignants et les acteurs institutionnels ;

- -Organiser son travail selon les priorités et les objectifs exigés ;

- -Savoir travailler en équipe, être formateur, négocier et promouvoir ;

- -Maîtriser les outils de la démarche qualité ;

- -Avoir des compétences en santé publique.

La formation

En complément du diplôme d'État de docteur en médecine, un autre diplôme est nécessaire.

Il peut s'agir d'un diplôme d'université (DU), d'un diplôme interuniversitaire (DIU) de médecin coordonnateur, d'un diplôme de capacité de gérontologie (CAPME), validés dans le cadre de la formation médicale continue, mais aussi d'un diplôme d'études spécialisées complémentaires (DESC) en gériatrie. Si le médecin coordonnateur n'a pas ces qualifications, il peut être engagé, mais doit s'engager à remplir les conditions dans un délai de trois ans après son embauche.

Le salaire, les avantages et  les perspectives d'évolution

Le salaire varie en fonction de la structure, de la prime et du nombre d'heures effectuées. Selon Talent.com, le salaire médian est de 4 597 euros par mois. Un médecin coordonnateur exerce généralement à temps partiel. Ces professionnels sont très recherchés et beaucoup d'Ehpad n'ont pas de médecin co à l'heure actuelle.

Avec la nouvelle loi Valletoux, la fonction de médecin coordonnateur peut à présent être exercée par plusieurs médecins (art. 12) au sein d'un même Ehpad.


28/06/2024  - Loi Valletoux

ALD: le nouveau statut «d'infirmier référent» entre en vigueur

Les patients âgés de seize ans ou plus, souffrant d'une affection longue durée (ALD) et nécessitant des soins infirmiers, peuvent désormais désigner un « infirmier référent »
25/06/2024  - ES et ESSMS

Plus d'intérim possible pour les professionnels débutants

Les hôpitaux et ESSMS ne pourront recruter en intérim que des professionnels de santé justifiant de deux ans d'exercice dans un autre cadre que celui d'un contrat de mission.
24/06/2024  - Privé non lucratif

Le Groupe SOS Seniors prend position «pour le mieux vieillir»

Avec son deuxième plaidoyer, l'association se fixe un cap à elle-même mais lance aussi une réflexion innovante en faveur du secteur des personnes âgées avec 11 recommandations et 24 propositions concrètes « pour rendre les seniors pleinement acteurs et actrices de leurs choix ».
21/06/2024  - Services à la personne

Le groupe Oui Care adopte la qualité d'entreprise à mission

En devenant entreprise à mission, le groupe aux 16 marques et 20 000 collaborateurs s'engage à intégrer des objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux au coeur de sa stratégie d'entreprise.
17/06/2024  - ESSMS

CPOM : l'Anap met en ligne les outils d'une méthode «recentrée»

L'Anap met à disposition des gestionnaires d'ESSMS une méthode et une série d'outils pour simplifier, harmoniser et fluidifier la signature des contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens
16/06/2024  - Privé non lucratif

Bass: signature des deux accords, le compte est bon

Trois des quatre organisations syndicales représentatives ont signé dans la dernière ligne droite les deux accords de la branche sanitaire, médico-sociale et sanitaire à but non lucratif.
11/06/2024  - Dissolution de l'Assemblée nationale

Le projet de loi fin de vie reste en carafe

Le projet de loi sur la fin de vie voit son avenir désormais suspendu aux élections législatives. Tout sera à refaire s'il est réinscrit à l'ordre du jour. D'autres travaux parlementaires sont arrêtés. Petite sélection intéressant le grand âge.
06/06/2024  - Anap

Des outils pour généraliser la présence des infirmières de nuit en Ehpad

33 % des 7 700 Ehpad bénéficient déjà de l'appui d'une infirmière de nuit, selon une évaluation de l'Anap. Pour renforcer la dynamique, l'agence propose des outils et recommandations aux gestionnaires.
01/06/2024  - Prendre soin

Référents résidents: un accompagnement personnalisé au coeur

Repris en 2022 après un arrêt lié à la crise sanitaire, le projet de « référents résidents » mené à l'Ehpad Le Grand Pré à Alboussière (07) a changé la qualité de l'accompagnement des résidents. Une initiative créatrice de liens et de dialogue.