26/02/2024  - Accès direct  16553

L'Ordre des infirmières « stupéfait » de la position de l'Académie de Médecine

Alors que les textes d'application de la loi Rist ne sont toujours pas publiés, ouvre notamment l'accès direct aux infirmiers en pratique avancée (IPA), l'Ordre rappelle la « pénurie avérée et durable » de médecins en France.

Dans un communiqué du 22 février l'Ordre national des infirmiers (ONI) dit sa « stupéfaction » devant la prise de position de l'Académie nationale de médecine sur l'accès direct à plusieurs professions de santé et en particulier les infirmières en pratique avancée (IPA)

L'Ordre rappelle avoir largement salué la loi du 19 mai 2023 portée par la députée Stéphanie Rist, visant à faire évoluer le champ de compétences des professionnels de santé afin de garantir à toutes et tous des soins de proximité et de qualité, « alors qu'il existe en France une pénurie de médecins avérée et durable ». Cette situation déjà intolérable « est amenée à s'aggraver encore, du fait du vieillissement de la population et du développement des maladies chroniques, se traduisant notamment par l'augmentation du nombre de personnes en affection de longue durée (ALD) ».

Il est alors indispensable que les professionnels de santé se mobilisent ensemble pour apporter des solutions concrètes sur le terrain, conclut l'Ordre national des infirmiers.

Alors que les décrets d'application de « sa » loi, Stéphanie Rist la rapporteure du texte, députée Renaissance et, par ailleurs, rhumatologue, « riposte » dans une interview au Quotidien du Médecin du 23 février, accusant l'Académie d'hypocrisie, de passéisme et de donner des avis « subjectifs ».

19/04/2024  - RH

Suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation: la douche froide

Totalement pris de court, les employeurs et les acteurs de l'insertion sont vent debout contre une mesure qui cible des jeunes sans formation en recherche d'emploi et fragilise un levier de recrutement dans les secteurs en difficultés RH.
19/04/2024  - Avis du Conseil d'État

Les ESSMS de droit privé ne sont pas des pouvoirs adjudicateurs

Le Conseil d'État tranche sur une question de droit nouvelle soulevant « une difficulté sérieuse » : les ESSMS de droit privé ne sont pas soumis aux règles de la commande publique.
18/04/2024  - Enquête de la FHF

Ehpad publics: un déficit moyen de 3850 euros par place en 2023

Malgré un retour à la normale de l'activité avec un taux d'occupation moyen de 94,4%, le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d'alerte, se situant à environ 800 millions d'euros en 2023, soit une hausse de 60% en un an.
18/04/2024  - Collectivités territoriales

L'Unccas et France Alzheimer renouvellent leur partenariat

Les centres communaux et intercommunaux d'action sociale travaillent avec l'association afin de mieux accompagner les personnes malades et leurs proches aidants.
18/04/2024  - Habitats

Hilauseniors: une enquête sur la préservation de l'autonomie en habitats intermédiaires

Lancée par l'assurance-retraite, il s'agit de la première enquête de ce type et de cette ampleur à l'échelon national, réalisée à la fois au domicile ordinaire et en habitats intermédiaires, en tenant compte de la diversité de ces formes d'habitats avec services.
16/04/2024  - Cinéma

«Les Vieux», un film à découvrir au cinéma

En salles le 24 avril, ce film documentaire invite à la rencontre de ceux que l'on n'entend pas, « Les Vieux ».
16/04/2024  - Santé publique

Covid: la campagne printanière de vaccination est lancée

Conformément à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), une campagne nationale se déroule jusqu'au 15 juin.
16/04/2024  - Projet de décret

Vers la suppression de l'aide à l'embauche en contrat de professionnalisation

Instaurée en 2020 pendant la crise sanitaire, l'aide au recrutement d'alternants en contrat de professionnalisation pourrait être supprimée dès le 1er mai.
16/04/2024  - Associations

Une loi vise à soutenir l'engagement bénévole et simplifier la vie associative

Le texte améliore pour les bénévoles le droit à formation et le recours au contrat d'engagement, élargit le mécénat de compétences à toutes les entreprises et il simplifie les conditions de prêt entre associations et permet des conventions de trésorerie entre associations membres d'un même groupe.