21/12/2021  -  Aide à domicile  12509

Tarif plancher de 22 euros : le « oui mais » de la CNSA

La CNSA a émis un avis favorable au projet de décret instaurant un tarif plancher applicable aux heures d'aide à domicile en mode prestataire et à l'arrêté le fixant à 22 euros tout en soulignant les difficultés de mise en oeuvre.

Dans l'attente de la signature de sa convention d'objectifs et de gestion avec l'État le Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a adopté, lors de sa réunion du 13 décembre, un budget 2022 provisoire qui intègre l'ensemble des mesures du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022, auquel la nouvelle branche autonomie consacre 34,4 milliards d'euros au soutien à l'autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées.

Saisi dans le cadre de ses nouvelles compétences consultatives, le Conseil de la CNSA a également examiné des premiers projets de texte d'application du volet « autonomie » du PLFSS 2022 et a émis un avis favorable sur le projet de décret qui permet la mise en oeuvre du tarif plancher de l'heure d'aide à domicile. Il souligne néanmoins « les difficultés de mise en oeuvre de ce tarif plancher, et la nécessité d'un traitement équitable dans son application pour prendre en compte la diversité des situations départementales. Il marque également son attention à l'impact réel de la mesure sur le reste à charge que le texte, tout en proposant de rehausser les plafonds des plans d'aide, ne permet pas d'apprécier avec exactitude ».

Par ailleurs, faute de connaître les dispositions de mise en oeuvre envisagée pour la dotation qualité, le Conseil de la CNSA a pris acte de l'arrêté de fixation du tarif en mode prestataire à 22 euros de l'heure, en soulignant que ce niveau était insuffisant à lui seul. Le Conseil de la CNSA a rappelé que « seul le dispositif global, dans lequel le tarif plancher serait complété d'une dotation qualité permettrait d'apprécier les niveaux tarifaires proposés, et souligné l'objectif d'un tarif moyen de l'ordre de 25 euros de l'heure pour la valorisation des services à domicile en mode prestataire afin de refléter les coûts de production du secteur. S'il peut être souhaitable d'instaurer une « dotation qualité », elle ne saurait être un instrument tarifaire d'une mise à niveau des tarifs ».

16/07/2024  - Innovations à domicile

La Ring de Samsung, enfin dévoilée

C'est dans l'auditorium de Samsung Electronics France, à Saint Ouen, que la tant attendue Ring a été présentée à un petit groupe de chanceux happy few, dont Geroscopie, en cette mi-juillet.
16/07/2024  - Autonomie

La CNSA publie son rapport annuel 2023

Le rapport 2023 de la CNSA présente l'activité de la branche Autonomie de la Sécurité sociale.
15/07/2024  - Nominations

Le gériatre Cédric Annweiler élu doyen de la faculté de médecine d'Angers

Le Pr Cédric Annweiler, chef du pôle Personnes âgées réadaptation accompagnement dépendance handicap (Paradh) du CHU d'Angers et président du gérontopôle Pays de Loire, a été élu doyen de la Faculté de santé d'Angers. ...
11/07/2024  - Communiqué de presse

Amapa : « comme de nombreuses associations du secteur médico-social »

Un communiqué du groupe Avec « banalise » le placement en redressement judiciaire de l'Amapa.
10/07/2024  - Décret

Coordination : un seul médecin-coordonnateur jusqu'à 200 places

En-dessous de 200 résidents, la fonction de coordination est occupée par un seul médecin
10/07/2024  - Arrêté

Un nouveau cadre pour l'enquête Ehpa de la Drees

L'enquête Ehpa recueille des informations sur l'activité des établissements accueillant les personnes âgées, ainsi que sur leur personnel et leurs résidents.
09/07/2024  - Législatives

Les réactions du social et du médico-social

Les associations et fédérations du secteur social et médico-social sont déjà dans l'après-législatives et rappellent leurs priorités.
09/07/2024  - Privé non lucratif

Accord Bass : Axess compte rappeler les financeurs à leur obligation

Axess se réjouit de l'agrément de l'accord Ségur du 4 juin et travaille « à ce que les financements accordés parviennent aux structures du sanitaire, social et médico-social ».
09/07/2024  - Restauration

Clariane France signe la charte d'engagement du Collectif de lutte contre la dénutrition

Ce lundi 8 juillet 2024, Clariane France a signé la charte d'engagement du Collectif de Lutte contre la dénutrition en présence du Pr Agathe Raynaud-Simon, présidente de l'association et chef du département de gériatrie, Hôpital Bichat AP-HP, de Nicolas Mérigot, DG de Clariane France et du Dr Fariba Kabirian, directrice médicale Clariane France.