03/01/2022 - Covid-19

Santé et médico-social : pas d'éviction pour les cas contacts ou positifs asymptomatiques

Par Catherine Maisonneuve 
Mots clés associés : Actualités, Santé 

De nouvelles consignes viennent d'être données sur les conduites à tenir en matière d'éviction pour les professionnels du système de santé et du champ médico-social.

 
Partager
Imprimer

Suivant l'avis actualisé du Haut conseil de la santé publique du 31 décembre évoquant le cas de risque majeur de perturbations de l'offre de soins, le ministère des Solidarités et de la Santé a publié le 2 janvier un message d'alerte rapide sanitaire (cf doc Mars) prévoyant les mesures suivantes pour les professionnels du système de santé et des établissements et services médico-sociaux :

Pas d'éviction - Il n'y a pas d'éviction pour les personnes contacts disposant d'un schéma vaccinal complet. Elles doivent réaliser un test RT-PCR ou antigénique immédiat, et si le résultat est négatif, elles doivent rester en activité en respectant les mesures barrières et en s'isolant des autres membres de leur équipe lors des pauses et des repas collectifs. Elles doivent également réaliser des autotests itératifs à J2 et J4 du dernier contact avec le cas ;

Dérogation à l'éviction - Pour les cas positifs asymptomatiques ou pauci-symptomatiques ne présentant pas de signes respiratoires d'excrétion virale comme la toux et les éternuements, et disposant d'un schéma vaccinal complet, une dérogation à l'éviction est possible (uniquement dans le cadre de l'exercice professionnel).

Ces professionnels devront scrupuleusement respecter les gestes et mesures barrières, ne sont pas autorisés à participer aux moments collectifs ne permettant pas le port du masque en continu et doivent limiter au maximum leurs contacts avec les autres professionnels. Dans la mesure du possible, ces personnels devront être prioritairement affectés à des activités ne nécessitant pas le contact avec des patients à risque de forme grave de Covid-19 ou en situation d'échec vaccinal ;

Eviction - Pour les cas positifs symptomatiques, aucune dérogation à l'isolement n'est possible. Pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet, la durée de l'isolement est de 7 jours pleins après la date du début des signes ou la date de prélèvement du test positif. L'isolement est levé à J5 avec la réalisation d'un test antigénique ou RT-PCR négatif. Si le test réalisé à J5 est positif ou en l'absence de réalisation de ce test, l'isolement reste de 7 jours au total (pas de nouveau test à réaliser à J7).

Télécharger :
MARS n°2022_01-Doctrines-Evictions-ES-ESMS-ville.pdf (PDF -  914 ko)  


  Articles liés

 

N°135 JANVIER 2022

Annuaire 2022
Retrouvez tous vos fournisseurs professionnels en gérontologie.Retrouvez tous
vos fournisseurs
professionnels en
gérontologie.



 

Archives
N° 134 DÉCEMBRE 2021
Dossier Restauration

Voir les articles
 
N° 133 NOVEMBRE 2021
Dossier Hygiène des locaux

Voir les articles
 
N° 132 OCTOBRE 2021
Dossier SantExpo

Voir les articles
 
N° 131 SEPTEMBRE 2021
Dossier Formation

Voir les articles
 
Consultez votre information régionale