20/06/2024  - Congrès du Synerpa  16907

Le Synerpa lance un « appel au secours »

Le président du Synerpa, Jean-Christophe Amarantinis, a demandé des mesures rapides au Gouvernement, dans un contexte politique compliqué.

À la veille de son congrès annuel, qui se déroule ce jeudi 20 juin, Jean-Christophe Amarantinis, président du Synerpa, a rappelé le contexte et les défis colossaux auxquels le secteur du grand âge est confronté. Avec une population vieillissante - d'ici 2030, un Français sur trois aura plus de 60 ans, et d'ici 2040, plus de 50 % des personnes auront plus de 85 ans - « les finances publiques ne sont pas préparées pour répondre à l'augmentation significative de la dépendance et des besoins de soins ». C'est un véritable « appel au secours » qu'il adresse au Gouvernement pour lutter contre cette crise complexe, envenimée par un contexte économique et social difficile. Selon lui, le secteur a besoin de recruter 400 000 nouveaux professionnels.

Des mesures urgentes

Pour répondre à ces défis, le Synerpa demande des mesures immédiates et à moyen terme :

Mesures urgentes et immédiates :

- Financement de l'avenant 33 de la convention collective, élaborée en collaboration avec les travailleurs sociaux.

- Intégration des services d'aides à domicile au fonds d'urgence.

- Publication rapide de la circulaire budgétaire applicable aux Ehpad, afin d'éviter des avances de trésorerie délétères pour leur équilibre.

Mesures à moyen terme :

- Amélioration du processus de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE), avec une augmentation du nombre de jurys pour former massivement les professionnels.

- Réforme de la tarification horaire dans le secteur du domicile et extension des forfaits Coordination pour une professionnalisation accrue.

- Généralisation de la dotation qualité pour améliorer les performances des services.

- Mise en place de mesures fortes d'attractivité : conventions adaptées, financements appropriés, et professionnalisation des salariés.

Retrouver ci joint le discours inaugural du Président

16/07/2024  - Autonomie

La CNSA publie son rapport annuel 2023

Le rapport 2023 de la CNSA présente l'activité de la branche Autonomie de la Sécurité sociale.
15/07/2024  - Alerte

Ehpad bradé... une campagne coup de poing

Pour sensibiliser le grand public, la Fehap diffuse des petites annonces chocs.
15/07/2024  - Nominations

Le gériatre Cédric Annweiler élu doyen de la faculté de médecine d'Angers

Le Pr Cédric Annweiler, chef du pôle Personnes âgées réadaptation accompagnement dépendance handicap (Paradh) du CHU d'Angers et président du gérontopôle Pays de Loire, a été élu doyen de la Faculté de santé d'Angers. ...
11/07/2024  - Communiqué de presse

Amapa : « comme de nombreuses associations du secteur médico-social »

Un communiqué du groupe Avec « banalise » le placement en redressement judiciaire de l'Amapa.
10/07/2024  - Décret

Coordination : un seul médecin-coordonnateur jusqu'à 200 places

En-dessous de 200 résidents, la fonction de coordination est occupée par un seul médecin
10/07/2024  - Arrêté

Un nouveau cadre pour l'enquête Ehpa de la Drees

L'enquête Ehpa recueille des informations sur l'activité des établissements accueillant les personnes âgées, ainsi que sur leur personnel et leurs résidents.
09/07/2024  - La question du directeur

La validité d'un mandat exprès pour obtenir communication du dossier médical d'une résidente présentant des troubles cognitifs

La fille d'une résidente de notre Ehpad me présente un mandat exprès pour obtenir communication du dossier médical en lieu et place de sa mère. Celui-ci semble être signé par la résidente, mais je m'interroge quant à sa validité car cette dernière souffre d'importants troubles cognitifs. Dois-je communiquer le dossier ?
09/07/2024  - Législatives

Les réactions du social et du médico-social

Les associations et fédérations du secteur social et médico-social sont déjà dans l'après-législatives et rappellent leurs priorités.
09/07/2024  - Privé non lucratif

Accord Bass : Axess compte rappeler les financeurs à leur obligation

Axess se réjouit de l'agrément de l'accord Ségur du 4 juin et travaille « à ce que les financements accordés parviennent aux structures du sanitaire, social et médico-social ».