Dans le n° 158-avril 2024  - Prévention  16599

L'A-MCA lance son club SAR-CAN pour parler « prévention »

Ouvert depuis début janvier 2024, le club SAR-CAN, de l'Agence des médecines complémentaires adaptées (A-MCA)  entend rassembler les acteurs autour d'événements et favoriser les synergies entre les publics, dans le domaine de la prévention. Directeurs d'Ehpad et seniors bienvenus.

Avec l'acronyme de son nouveau Club, « Synergies », « Activités », « Rencontres » pour être « Co-Acteur » et « Novateur » en prévention santé, l'A-MCA exprime sa raison d'être : un espace d'accès à des événements de qualité autour de la prévention. « Cet espace citoyen est le lieu de vie de l'A-MCA, souligne Véronique Suissa, directrice générale de l'A-MCA. L'enjeu est de rassembler des citoyens, des praticiens, des experts ou encore des organisations pour des moments de partage, d'information et de communication. »

Un Club pensé pour tous

Au-delà de son écosystème actuel, composé de 15 000 membres (citoyens, praticiens, experts, organisations, partenaires), l'A-MCA propose un Club destiné à tous les publics. Certains événements sont ouverts à tous et d'autres davantage ciblés, afin de répondre aux intérêts et préoccupations de chacun. « Nous organisons des activités dédiées pour les citoyens comme des ateliers "sophrologie" ouverts aux seniors , fait savoir Véronique Suissa. Le Club SAR-CAN organise aussi des actions spécifiques qui peuvent, pour certaines, intégrer les acteurs de l'écosystème du vieillissement. Nous avons par exemple organisé deux cafés-rencontres, avec des praticiens, notamment sur la notion de dérives dans le domaine des médecines complémentaires, une thématique qui peut intéresser les directeurs d'Ehpad. » L'intégration des thématiques liées au vieillissement est un « acte symbolique, une façon de montrer que les seniors et les personnes fragiles ne sont pas exclues de la prévention et du bien-être ».

Un accès à moindre coût

Les évènements sont organisés dans différents formats (présentiel, distancie ou hybride), afin de favoriser les liens sur l'ensemble du territoire avec l'idée de sensibiliser les citoyens à une thématique, de promouvoir les synergies entre les praticiens, d'organiser des débats d'experts, d'encourager au partage intellectuel autour d'une thématique ou encore de permettre aux institutions de s'enrichir de leurs visions respectives.

Le Club est aussi un moyen de créer des événements partenaires avec les acteurs de l'écosystème, en proposant par exemple à un expert de présenter un ouvrage grand public sur la prévention ou en invitant spécifiquement les membres experts à un colloque universitaire. « Nous avons d'ailleurs mis en place une démarche de partenariat avec un groupe d'Ehpad, grâce à laquelle les résidents pourront s'inscrire gracieusement à nos événements », se réjouit Véronique Suissa. De manière générale, l'accès à ces événements se fait à moindre coût pour les membres du club, certaines conférences étant même gratuites, « afin de démocratiser leur accès », précise-t-elle. La création du Club répond à un enjeu sociétal et institutionnel. « Autrement dit, devenir membre ou partenaire du Club, c'est soutenir les actions d'intérêt général menées par l'A-MCA, adhérer à son projet et à ses valeurs ».


01/06/2024  - Toucher

Découvrir le corps

Toucher des corps qui ne sont ni les nôtres ni ceux des proches aimés. Les couvrir et les découvrir, au gré des soins et des besoins de chacun. Les toucher avec pudeur et respect, dans l'intimité d'une chambre. C'est notre quotidien de soignants, qui prenons soin de ceux qui ont besoin d'assistance pour les actes simples de la vie.
01/06/2024  - Ardèche

Des exosquelettes testés et adoptés

La santé des résidents en Ehpad nécessite une prise en charge adaptée pour limiter l'exposition des professionnels à de trop lourdes charges physiques et psychologiques. La prévention doit permettre de soulager la pénibilité et éviter l'épuisement professionnel.
01/06/2024  - Prise en charge de la douleur

«Les approches non médicamenteuses ne peuvent qu'être bénéfiques en gériatrie»

Inauguré en 2021, l'IMIC (Institut de médecine intégrative et complémentaire) du CHU de Bordeaux promeut des méthodes non médicamenteuses, notamment pour la prise en charge de la douleur. Une offre complémentaire qui peut être proposée aux personnes âgées. Le point avec le Dr Marie Floccia, gériatre et algologue au CHU, à la tête du Service douleur et médecine intégrative (SDMI), cofondatrice de l'IMIC et experte au sein de l'AMCA (Agence des médecines complémentaires adaptées).
01/06/2024  - Plaies

Escarres: comment prévenir?

Provoquées par une mauvaise irrigation sanguine liée à une pression prolongée sur les tissus de la peau ou les tissus sous-jacents, les escarres restent pourtant des plaies cutanées évitables. Pour ce faire, les soignants doivent mobiliser leur analyse clinique et s'appuyer sur des échelles de mesures de risque.
01/06/2024  - Sexualité et vie intime

La sexualité chez les seniors : un droit fondamental souvent entravé

En dépit des idées reçues, la vieillesse ne sonne pas le glas du désir. Parce que la sexualité ne s'arrête pas aux portes des Ehpad, des initiatives sont prises pour préserver la vie affective et intime des résidents.
27/05/2024  - Arrêté

Forfaits soins: +3% pour les valeurs 2024 du point GMPS

Un arrêté du 21 mai fixe les valeurs 2024 du point GMPS pour le calcul du forfait soins alloués aux Ehpad
27/05/2024  - Appel à projet

Médicaments: le chariot de demain est signé Amélie Freyche

Lauréate de l'appel à projet de Mobilier national et de la CNSA, la designer Amélie Freyche a présenté à Santexpo le chariot de distribution de médicaments qu'elle a conçu à partir d'un cahier des charges exigeant.
02/05/2024  - Recommandation

Vidéosurveillance dans les chambres d'Ehpad : le oui très restrictif de la Cnil

Adoptée à la suite d'une consultation publique, la recommandation de la Cnil rappelle que les Ehpad ne sont pas censés installer des dispositifs de vidéosurveillance dans les chambres des résidents, sauf circonstances exceptionnelles liées à une suspicion de maltraitance.
22/04/2024  - Colloque

Une journée scientifique pour explorer «la fragilité dans tous ses états»

Médecins et professionnels de santé se sont réunis jeudi 18 avril, pour la deuxième journée scientifique organisée par Clariane et l'Université Paris Cité Necker. L'occasion de découvrir les dernières innovations en matière de gériatrie ou de soins palliatifs.