18/04/2024  - Enquête de la FHF  16725

Ehpad publics : un déficit moyen de 3850 euros par place en 2023

Malgré un retour à la normale de l'activité avec un taux d'occupation moyen de 94,4%, le niveau de déficit des Ehpad publics a dépassé le seuil d'alerte, se situant à environ 800 millions d'euros en 2023, soit une hausse de 60% en un an.

La Fédération hospitalière de France (FHF) a réalisé en mars une grande enquête auprès des Ehpad publics sur leur situation financière à fin 2023 avec la volonté « d'objectiver les remontées de plus en plus nombreuses d'établissements faisant état de situations budgétaires très fortement dégradées », explique-t-elle dans un communiqué du 18 avril. Cette enquête a donné lieu à une participation sans précédent, avec plus de 730 Ehpad publics répondants, qu'ils soient autonomes ou rattachés à un établissement public de santé, représentant plus de 100 000 lits d'hébergement permanent dans l'ensemble des régions. Cela correspond à 43% des places d'Ehpad publics relevant de la fonction publique hospitalière.

Malgré une activité qui continue à progresser, presque revenue à la normale pour une partie des Ehpad publics avec un taux d'occupation 2023 en moyenne de 94,4 % (+1 point par rapport à 2022), les résultats sont sans appel avec :

- Une généralisation des situations déficitaires alarmantes : près de 85 % des Ehpad enregistrent un résultat déficitaire pour l'exercice 2023, chiffre record alarmant, alors que la situation budgétaire des Ehpad publics était auparavant équilibrée. Les déficits sont généralisés, y compris dans les établissements qui ne connaissent pas de difficultés d'activité et en dépit des crédits exceptionnels mobilisés en 2023 ;

- Un niveau de déficit moyen par place d'Ehpad qui s'aggrave fortement passant de 3 226 euros en 2022 à un niveau record de 3 850 euros en 2023. Appliqué à l'ensemble des Ehpad publics déficitaires, cela représente un montant d'environ 800 millions en 2023, en hausse de 60% sur un an.

Des réponses fortes et durables afin de préserver l'offre publique

En résumé, malgré une activité qui continue à progresser, les Ehpad publics « sont confrontés à une dégradation massive, rapide et profonde de leurs équilibres budgétaires », résume la FHF qui ajoute que « la situation impose des réponses fortes et durables afin de préserver l'offre publique à destination du plus grand nombre et de l'adapter »,

La FHF attend, à court terme, des pouvoirs publics :

- une augmentation de 5% du forfait soin des Ehpad pour assurer le financement de la reconduction des moyens et des mesures nouvelles, notamment les 6 000 recrutements par an nécessaires pour atteindre l'engagement gouvernemental de 50 000 postes supplémentaires d'ici 2030 ;

- une augmentation de 5% sur les tarifs hébergement administrés par les conseils départementaux (tarifs à l'aide sociale) ;

- l'engagement de la révision des règles socio-fiscales qui pénalisent les établissements et services médicosociaux publics par rapport au secteur privé.

En parallèle de ces mesures de court terme, la FHF appelle le Gouvernement à partager une feuille de route claire quant aux réformes à mener, conformément au souhait exprimé notamment par l'ensemble des parlementaires qu'une loi de programmation pour le Grand Âge soit élaborée au plus vite. Pour elle, « les modèles de financement doivent être refondés de A à Z, les recrutements doivent être programmés et l'offre développée et transformée pour répondre à la vague démographique et aux besoins des aînés ».

Communiqué de presse de la FHF

Synthèse de l'enquête nationale de la FHF

23/05/2024  - Tribunal de Vannes

Décès d'une résidente : un directeur d'Ehpad condamné pour homicide involontaire

Une résidente était décédée à la suite d'une chute lors d'un transfert lit-fauteuil. L'aide-soignante qui avait mal utilisé le lève-malade a été relaxée, l'Ehpad condamné à une amende et son directeur à 6 mois de prison avec sursis - il a fait appel.
23/05/2024  - Appel à projets

«Vers un hôpital Alzheimer Friendly», la Fondation Médéric Alzheimer relance son appel à projets

La Fondation Médéric Alzheimer, en partenariat avec la FHF et la FEHAP, renouvelle son appel à projets « Vers un hôpital Alzheimer Friendly ».
23/05/2024  - Prévention

Efluelda : l'Académie nationale de médecine plaide le dialogue

Pour elle, la vaccination « haute dose » contre la grippe est un progrès dans la protection des seniors qui « doit être préservé ».
22/05/2024  - SantExpo 2024

Pour une réforme profonde du système de santé et du secteur grand âge

C'est lors de la conférence inaugurale de la 58ème édition de SantExpo, qu'Arnaud Robinet, président de la Fédération Hospitalière de France (FHF), a alerté sur l'urgence d'une rénovation en profondeur du système de santé.
21/05/2024  - Projet de loi

Fin de vie : pour les soignants «la boîte de Pandore est ouverte»

Les soignants sont vent debout contre la version adoptée par la commission spéciale qui sera soumise au vote des députés à partir du 27 mai.
21/05/2024  - Cybersécurité

Le référentiel de certification Hébergeurs des données de santé est révisé

Il définit les exigences qu'un hébergeur doit satisfaire pour obtenir la certification d'hébergeur de données de santé .
20/05/2024  - ESSMS

L'Anap publie deux guides sur l'activité physique et sportive

Deux guides, un webinaire et une Communauté nationale des référents : l'Anap accompagne le développement de l'APS dans les ESMS.
17/05/2024  - Définition

Maltraitance ou violence, quel est le mot juste ?

Maltraitance un mot plus englobant mais moins empathique que violence ? Un article de handicap.fr lance le débat.
17/05/2024  - Rapport

L'Igas et l'IGF préconisent une interdiction de la vente à la découpe des Ehpad

Les inspections générales ont rendu un rapport sur le groupe Medicharme dont certains constats et préconisations s'étendent à l'ensemble du privé lucratif.