©Adobestock
10/04/2024  - Bass  16697

Axess fait une proposition de 6 mois de primes pour les oubliés du Ségur

A marche forcée vers une convention collective unique, les partenaires sociaux du non lucratif ont jusqu'à fin juin pour conclure un accord intermédiaire sur les bas salaires. Ce n'est pas gagné !

Dans le cadre de la négociation par la branche sanitaire, médico-sociale et sanitaire à but non lucratif (Bass) d'un accord intermédiaire bas salaires que Catherine Vautrin veut voir conclure d'ici fin juin, la confédération d'employeurs Axess (Fehap + Nexem) a mis sur la table de la commission mixte paritaire (CMP) du 4 avril, une proposition ciblant les 215 000 salariés « oubliés du Ségur » : une prime de 238 euros bruts mensuels du 1er juillet au 31 décembre 2024 - « cette proposition permettrait notamment de répondre à l'urgence de revalorisation des bas salaires puisque plus de 40 % des salariés non couverts par le Ségur sont des bas salaires », écrit-elle dans un communiqué du 5 avril.

Dans un communiqué du même jour, la CFDT Santé-Sociaux se félicite de cette « avancée » qui rejoint sa propre proposition d'utiliser ainsi la totalité des financements octroyés pour les négociations salariales de cette année, mais elle soulève aussi les points de blocage qui rendent « peu probable » la possibilité d'un accord, dont la clause indiquant qu'en cas de financements insuffisants, l'employeur pourrait ne pas verser la prime ou en arrêter le versement. Enfin, l'organisation syndicale rappelle le calendrier contraint fixé par le gouvernement vers une convention collective nationale unique étendue d'où il ressort que cette mesure ne serait valable que jusqu'au 31 décembre 2024 : pour la pérenniser en 2025, il s'agira de trouver un accord classifications-rémunérations-congés d'ici fin novembre.

De retour de la CMP, les négociateurs de la CGT déplorent de leur côté l'absence de mesure sur les bas salaires. Ils dénoncent aussi la non transposition des mesures obtenues dans la fonction publique hospitalière : revalorisation des salaires de base de 1,5 % en juillet 2023, revalorisations de 25% du travail de nuit et du dimanche à compter du 1er janvier 2024.

13/05/2024  - Arrêté

Patients âgés: le protocole de coopération médecin/infirmière de ville enfin rémunéré!

Un arrêté fixe à 370 euros le forfait annuel par patient : 310 pour l'infirmière et 60 pour le médecin.
09/05/2024  - Renouvellement CPOM

L'analyse de la FHF sur la nouvelle réglementation des reports à nouveau et des réserves

Le décret du 29 décembre 2023 apporte une nuance au principe de libre affectation des résultats par le gestionnaire.
07/05/2024  - Fondation Travailler autrement

Une photo des «travailleurs invisibles» confirme une accumulation de contraintes

La Fondation Travailler Autrement présente, en partenariat avec le Diot Siaci Institute, institut de recherche et de réflexion du Groupe Diot-Siaci, l'édition 2024 de son étude sur les Invisibles, réalisée par Occurrence auprès de près de 5 000 répondants.
02/05/2024  - Bass

Quand la pression sur l'accord salarial de branche s'accentue pour les Ehpad associatifs

Les partenaires sociaux de l'ensemble de la branche Bass doivent impérativement parvenir fin juin à un accord sur des mesures salariales transitoires. Le gouvernement vient d'en faire une condition de l'augmentation de 5% des Ehpad associatifs.
02/05/2024  - Instruction

PAI immobilier: des consignes aux ARS pour la dernière année du Ségur

Une instruction fixe le double enjeu d'une consommation la plus importante possible des crédits mis à disposition et la mobilisation des derniers crédits pour atteindre l'objectif du Plan national de relance et de résilience.
01/05/2024  - Bonnes pratiques

Comment accueillir et accompagner les nouveaux soignants?

Dans le médico-social, l'accompagnement des professionnels nouvellement embauchés revêt une importance capitale pour garantir la qualité des soins et le bien-être des résidents. Comment les accueillir avec efficacité et réussir leur intégration lorsque les besoins ont évolué ?
30/04/2024  - Privé non lucratif

Le baromètre RH d'Axess estime à 4,4% le taux de postes vacants

Les réponses des employeurs de la Fehap et de Nexem permettent d'estimer à 35 000 le nombre de postes vacants au 30 septembre 2023, tous secteurs confondus.
30/04/2024  - Décret

CPF: partir du 2 mai il faudra payer 100 € pour suivre une formation

Un décret instaure une participation forfaitaire de 100 euros pour mobiliser son compte personnel de formation.
29/04/2024  - Décret

Contrat de professionnalisation: l'aide est supprimée le 1er mai

Jusqu'au 31 décembre, l'aide unique de 6 000 euros sera donc réservée au recrutement des apprentis en formation initiale.