Dans le n° 160-juin 2024  - Pratiques  16809

Retrouver le chemin de la confiance

Le taux d'occupation est le talon d'Achille de plusieurs groupes d'Ehpad. Retrouver la confiance du public leur est indispensable pour remonter la pente.

Le taux d'occupation est la pierre angulaire de l'équilibre financier et opérationnel des Ehpad. La désaffection l'a fait tomber, parfois sensiblement, en-dessous des 90 % « alors que le point mort est estimé entre 90-92 %, commente Raoul Tachon, consultant spécialiste du médico-social. Jouer sur les prix atteint ses limites et, dans l'immédiat, il ne faut pas attendre grand secours de la démographie des plus de 85 ans : les papy-boomers vont entrer en Ehpad en masse, certes, mais à partir de 2030, et 6 ou 7 ans, c'est long pour une entreprise ! ». Encore faudra-t-il donc que « l'offre privée ait pu se maintenir ! ». Elle représente 23 % des capacités totales d'accueil en Ehpad, « elle est indispensable ».

Inévitablement, restaurer le lien de confiance avec les Français est le premier enjeu de la Charte d'engagement du Synerpa « pour une évolution profonde, durable et mesurable de l'accompagnement des personnes âgées ». Le représentant du secteur lucratif veut faire bouger les pratiques et ambitionne la signature de l'ensemble de ses 3 330 adhérents d'ici 2025.

Un nouvel indicateur de performance

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si un nouvel indicateur de performance a fait son apparition dans les résultats 2023 de Clariane : le Net promoter score (NPS). Cet outil d'évaluation de la satisfaction client est basé sur une question simple : « Sur une échelle de 1 à 10, quelle est la probabilité que vous nous recommandiez à des amis, des collègues ou des associés ? » Le score obtenu de 44 est plutôt bon et valide l'approche globale Positive Care que le groupe veut promouvoir comme référence du soin et de la prise en charge des fragilités.

De son côté, le groupe Colisée, devenu entreprise à mission en 2021, a l'habitude de prendre cette température et voit son score progresser à 49 en 2023 avec 56 387 avis collectés et vérifiés, proches-aidants, résidents (« mentors ») et collaborateurs (« Talents »).

LNA Santé, qui affiche un taux d'occupation de 94,3 % en 2023, s'est fixé comme boussole « la symétrie des attentions » résidents/professionnels dans le cadre de sa politique qualité. Le groupe a notamment mis en place une démarche de labellisation de ses Ehpad par un certificateur indépendant reconnu : SGS Qualicert. Depuis 2022, 33 Ehpad ont obtenu au moins un label et à eux tous il totalisent 61 labels : 35 au titre des soins, 8 de la restauration, 11 de la vie sociale et 7 de la qualité de vie et bientraitance. Cette labellisation est une reconnaissance des savoir-faire des établissements et de leur qualité d'accompagnement, auprès des résidents, des professionnels, des partenaires et des autorités.

Le groupe DomusVi a, lui, décidé d'associer les familles à sa gouvernance et créé un Conseil national des familles, instance consultative indépendante et dotée d'un budget autonome. Il en attend les contributions sur trois axes principaux : exprimer les attentes des familles afin d'améliorer l'offre, soutenir l'investissement des personnes âgées et de leurs proches à la vie des structures afin de faire progresser la qualité, participer à l'élaboration d'outils et de services pour une relation encore meilleure entre personnes âgées, proches et professionnels. Le Conseil national travaillera en étroite collaboration avec les différents Conseils de la vie sociale.

Pionnière sur le concept, Iroise Bellevie continue de se positionner en tant que plateforme gérontologique et accompagne les personnes âgées depuis leur domicile jusqu'à l'Ehpad à travers ses marques : Iroise Services (domicile), Iroise Vie (6 résidences services seniors - RSS) et Les Jardins d'Iroise (25 Ehpad). À Auch, « l'Ehpad Les Jardins d'Iroise est à peine ouvert et déjà complet » a titré La Dépêche après l'inauguration le 30 novembre de l'Ehpad reconstruit avec une nouvelle RSS accolée.

Après la crise du secteur et le « tapage médiatique » associé, Villa Beausoleil-Steva réaffirme sa différence « pour rassurer les futurs résidents, les familles et susciter les candidatures », déclare à Géroscopie le groupe 100 % familial et indépendant qui compte 7 Ehpad et 7 RSS.

Opération de com réussie dans la bonne humeur à l'occasion de la Coupe du monde de rugby en septembre dernier avec le calendrier 2024 Vieux du stade, réalisé par Fred Goudon, photographe officiel du calendrier Dieux du Stade.

Confiance dans l'avenir ?

Pavonis Santé, filiale du groupe Jestia comptant 12 Ehpad et plus de 700 résidents, vient d'un coup d'un seul d'en gagner 8 de plus (et 2 RSS) ! Après la liquidation judiciaire du groupe Medicharme, il fait partie des repreneurs dont l'offre a été validée par le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) et il a pris les rênes des établissements dès le 5 avril.

Et celui par qui le scandale est arrivé, Orpea, a dévoilé le 20 mars dernier une nouvelle identité : Emeis ( « nous » en grec ancien), 18 mois après avoir redéfini ses fondamentaux avec un plan de Refondation titré « Orpea change avec vous et pour vous » et avoir mené à son terme sa restructuration financière avec l'arrivée de nouveaux actionnaires en décembre 2023. « La marque Orpea était très abîmée, elle était devenue synonyme de scandales, il était important de changer de nom » , a déclaré Laurent Guillot, le directeur général. Le groupe veut contribuer à la prise en soin et l'accompagnement de demain

Enfin, Madame Figaro a mis à l'honneur Élodie Rambert, directrice générale du Réseau Omeris, dans un dossier Rhône-Alpes d'octobre 2023 : « Quand les Femmes réinventent l'entrepreneuriat ». L'interviewée a résumé l'enjeu : « nous accompagnons les seniors dans leur individualité et nous respectons leur personnalité et leur dignité. Nous devons gagner la confiance des Français quant à la prise en soin des personnes âgées. La révolution des maisons de retraite commence aujourd'hui ».

Le taux d'occupation est la pierre angulaire de l'équilibre financier et opérationnel des Ehpad. La désaffection l'a fait tomber, parfois sensiblement, en-dessous des 90 % « alors que le point mort est estimé entre 90-92 %, commente Raoul Tachon, consultant spécialiste du médico-social. Jouer sur les prix atteint ses limites et, dans l'immédiat, il ne faut pas attendre grand secours de la démographie des plus de 85 ans : les papy-boomers vont entrer en Ehpad en masse, certes, mais à partir de 2030, et 6 ou 7 ans, c'est long pour une entreprise ! ». Encore faudra-t-il donc que « l'offre privée ait pu se maintenir ! ». Elle représente 23 % des capacités totales d'accueil en Ehpad, « elle est indispensable ».
Inévitablement, restaurer le lien de confiance avec les Français est le premier enjeu de la Charte d'engagement du Synerpa « pour une évolution profonde, durable et mesurable de l'accompagnement des personnes âgées ». Le représentant du secteur lucratif veut faire bouger les pratiques et ambitionne la signature de l'ensemble de ses 3 330 adhérents d'ici 2025.
Un nouvel indicateur de performance
Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si un nouvel indicateur de performance a fait son apparition dans les résultats 2023 de Clariane : le Net promoter score (NPS). Cet outil d'évaluation de la satisfaction client est basé sur une question simple : « Sur une échelle de 1 à 10, quelle est la probabilité que vous nous recommandiez à des amis, des collègues ou des associés ? » Le score obtenu de 44 est plutôt bon et valide l'approche globale Positive Care que le groupe veut promouvoir comme référence du soin et de la prise en charge des fragilités.
De son côté, le groupe Colisée, devenu entreprise à mission en 2021, a l'habitude de prendre cette température et voit son score progresser à 49 en 2023 avec 56 387 avis collectés et vérifiés, proches-aidants, résidents (« mentors ») et collaborateurs (« Talents »).
LNA Santé, qui affiche un taux d'occupation de 94,3 % en 2023, s'est fixé comme boussole « la symétrie des attentions » résidents/professionnels dans le cadre de sa politique qualité. Le groupe a notamment mis en place une démarche de labellisation de ses Ehpad par un certificateur indépendant reconnu : SGS Qualicert. Depuis 2022, 33 Ehpad ont obtenu au moins un label et à eux tous il totalisent 61 labels : 35 au titre des soins, 8 de la restauration, 11 de la vie sociale et 7 de la qualité de vie et bientraitance. Cette labellisation est une reconnaissance des savoir-faire des établissements et de leur qualité d'accompagnement, auprès des résidents, des professionnels, des partenaires et des autorités.
Le groupe DomusVi a, lui, décidé d'associer les familles à sa gouvernance et créé un Conseil national des familles, instance consultative indépendante et dotée d'un budget autonome. Il en attend les contributions sur trois axes principaux : exprimer les attentes des familles afin d'améliorer l'offre, soutenir l'investissement des personnes âgées et de leurs proches à la vie des structures afin de faire progresser la qualité, participer à l'élaboration d'outils et de services pour une relation encore meilleure entre personnes âgées, proches et professionnels. Le Conseil national travaillera en étroite collaboration avec les différents Conseils de la vie sociale.
Pionnière sur le concept, Iroise Bellevie continue de se positionner en tant que plateforme gérontologique et accompagne les personnes âgées depuis leur domicile jusqu'à l'Ehpad à travers ses marques : Iroise Services (domicile), Iroise Vie (6 résidences services seniors - RSS) et Les Jardins d'Iroise (25 Ehpad). À Auch, « l'Ehpad Les Jardins d'Iroise est à peine ouvert et déjà complet » a titré La Dépêche après l'inauguration le 30 novembre de l'Ehpad reconstruit avec une nouvelle RSS accolée.
Après la crise du secteur et le « tapage médiatique » associé, Villa Beausoleil-Steva réaffirme sa différence « pour rassurer les futurs résidents, les familles et susciter les candidatures », déclare à Géroscopie le groupe 100 % familial et indépendant qui compte 7 Ehpad et 7 RSS.
Opération de com réussie dans la bonne humeur à l'occasion de la Coupe du monde de rugby en septembre dernier avec le calendrier 2024 Vieux du stade, réalisé par Fred Goudon, photographe officiel du calendrier Dieux du Stade.
Confiance dans l'avenir ?
Pavonis Santé, filiale du groupe Jestia comptant 12 Ehpad et plus de 700 résidents, vient d'un coup d'un seul d'en gagner 8 de plus (et 2 RSS) ! Après la liquidation judiciaire du groupe Medicharme, il fait partie des repreneurs dont l'offre a été validée par le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) et il a pris les rênes des établissements dès le 5 avril.
Et celui par qui le scandale est arrivé, Orpea, a dévoilé le 20 mars dernier une nouvelle identité : Emeis ( « nous » en grec ancien), 18 mois après avoir redéfini ses fondamentaux avec un plan de Refondation titré « Orpea change avec vous et pour vous » et avoir mené à son terme sa restructuration financière avec l'arrivée de nouveaux actionnaires en décembre 2023. « La marque Orpea était très abîmée, elle était devenue synonyme de scandales, il était important de changer de nom » , a déclaré Laurent Guillot, le directeur général. Le groupe veut contribuer à la prise en soin et l'accompagnement de demain
Enfin, Madame Figaro a mis à l'honneur Élodie Rambert, directrice générale du Réseau Omeris, dans un dossier Rhône-Alpes d'octobre 2023 : « Quand les Femmes réinventent l'entrepreneuriat ». L'interviewée a résumé l'enjeu : « nous accompagnons les seniors dans leur individualité et nous respectons leur personnalité et leur dignité. Nous devons gagner la confiance des Français quant à la prise en soin des personnes âgées. La révolution des maisons de retraite commence aujourd'hui ».
17/06/2024  - Enquête Fnadepa

65 % des structures dans le rouge, avec un déficit moyen de 177 302 euros

La situation financière des établissements et services pour personnes âgées continue de s'aggraver « même sous perfusion » s'alarme Jean-Pierre Riso le président de la Fnadepa.
01/06/2024  - Responsabilité

Société à mission : la confiance partagée

Le statut reste sur la base du volontariat, mais 5 ans après sa création par la loi Pacte, il commence à faire ses preuves, un congrès vient d'en témoigner.
01/06/2024  - DOSSIER Classement des groupes privés commerciaux

Tenir la barre face à la tourmente financière.

 Retrouvez ici notre classement des groupes privés commerciaux. Le groupe Medicharme a sombré, mais Clariane et Emeis, les deux leaders du marché, côtés en bourse, sont en train de réaliser ou achever leur aggiornamento financier.
24/05/2024  - Financement

Les dotations régionales limitatives sont fixées pour 2024

L'OGD est de 16 255,32 millions d'euros pour les ESSMS-Personnes âgées en 2024. Sa répartition régionale est publiée.
24/05/2024  - CNSA

Une première : les comptes de la branche Autonomie sont déficitaires en 2023

Le Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) a approuvé, le 21 mai, les comptes 2023 de la branche tout en alertant sur la situation économique profondément dégradée du secteur médico-social.
17/05/2024  - Ehpad commerciaux

Le groupe d'investissement HLD Europe entre dans le capital de Clariane

Clariane annonce accueillir aux côtés de Crédit Agricole Assurances, le groupe d'investissement HLD Europe en tant que nouvel actionnaire de référence
07/05/2024  - Privé lucratif

Clariane poursuit ses opérations de cessions avec l'HAD

L'opération s'inscrit dans le cadre du plan de renforcement de la structure financière du groupe annoncé le 14 novembre 2023.
01/05/2024  - DOSSIER Spécial Santexpo 2024

Quelle santé pour demain?

SantExpo, le rendez-vous des secteurs sanitaire et médico-social se tient cette année du 21 au 23 mai Porte de Versailles à Paris avec un thème fil rouge « Bâtir la santé de demain » et une symbolique : la célébration du centenaire de la FHF.
01/05/2024  - IA et vieillissement

La santé prédictive au service du vieillissement de la population

L'utilisation de l'intelligence artificielle pour accompagner les plus âgés et favoriser le maintien à domicile est aujourd'hui plus qu'un principe validé, c'est une réalité. Quelques précautions restent toutefois nécessaires.