©Adobestock
06/06/2024  - Anap  16864

Des outils pour généraliser la présence des infirmières de nuit en Ehpad

33 % des 7 700 Ehpad bénéficient déjà de l'appui d'une infirmière de nuit, selon une évaluation de l'Anap. Pour renforcer la dynamique, l'agence propose des outils et recommandations aux gestionnaires.

L'Agence nationale de la performance sanitaire et médico-sociale (Anap) met à dispositions des agences régionales de santé et des gestionnaires d'Ehpad des outils pour faciliter la généralisation des infirmières de nuit, soutenir la planification, la mise en oeuvre et le suivi des dispositifs, en prenant en compte les spécificités régionales et les besoins des résidents :

- Un tableau d'aide à la décision pour comparer les 9 modèles existants de dispositifs IDE, leur fonctionnement, leurs avantages et inconvénients, notamment sur le plan financier ;

- Une calculatrice pour dimensionner son projet d'IDE de nuit : nombre d'Ehpad à inclure, régularité de la présence de l'IDE à prévoir.

- Un outil de design de poste pour faciliter le recrutement des professionnels ;

- Une liste de 10 indicateurs de référence pour suivre et rendre compte de la mise en place du dispositif.

Une évaluation et des recommandations

Les recommandations et outils de l'Anap ont été élaborés sur la base d'une évaluation sur les dispositifs existants, qu'elle a menée à la demande de la Direction générale de la cohésion sociale et de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie d'avril à décembre 2023. Elle en publie une intéressante synthèse qui met notamment en évidence que la présence d'une infirmière de nuit contribue à :

- La réduction du nombre de passages des résidents aux urgences ;

- L'amélioration de la qualité de la prise en charge des personnes, grâce à la détection précoce des situations problématiques et la réalisation de soins techniques programmés.

Ces effets bénéfiques sont particulièrement marqués lorsque l'infirmier est physiquement présent dans les Ehpad. Son intervention auprès des résidents étant facilitée, il joue également un rôle plus fort dans l'accompagnement des autres professionnels de nuit.

Selon l'évaluation de l'Anap, 33 % des 7 700 Ehpad bénéficient déjà de l'appui d'IDE de nuit. Pour renforcer cette dynamique en tenant compte des tensions en matière de recrutement, elle recommande de s'appuyer sur les professionnels déjà en exercice la nuit et en particulier les équipes d'hospitalisation à domicile (HAD). Les HAD assurent d'ores et déjà un suivi nocturne de leurs patients sur l'ensemble du territoire et sont incitées à mener des évaluations de l'état de santé des résidents en Ehpad, pour anticiper les besoins d'hospitalisation en cas de dégradation à courte échéance de la santé de certains résidents.

16/07/2024  - Autonomie

La CNSA publie son rapport annuel 2023

Le rapport 2023 de la CNSA présente l'activité de la branche Autonomie de la Sécurité sociale.
15/07/2024  - Nominations

Le gériatre Cédric Annweiler élu doyen de la faculté de médecine d'Angers

Le Pr Cédric Annweiler, chef du pôle Personnes âgées réadaptation accompagnement dépendance handicap (Paradh) du CHU d'Angers et président du gérontopôle Pays de Loire, a été élu doyen de la Faculté de santé d'Angers. ...
11/07/2024  - Communiqué de presse

Amapa : « comme de nombreuses associations du secteur médico-social »

Un communiqué du groupe Avec « banalise » le placement en redressement judiciaire de l'Amapa.
10/07/2024  - Décret

Coordination : un seul médecin-coordonnateur jusqu'à 200 places

En-dessous de 200 résidents, la fonction de coordination est occupée par un seul médecin
10/07/2024  - Arrêté

Un nouveau cadre pour l'enquête Ehpa de la Drees

L'enquête Ehpa recueille des informations sur l'activité des établissements accueillant les personnes âgées, ainsi que sur leur personnel et leurs résidents.
09/07/2024  - La question du directeur

La validité d'un mandat exprès pour obtenir communication du dossier médical d'une résidente présentant des troubles cognitifs

La fille d'une résidente de notre Ehpad me présente un mandat exprès pour obtenir communication du dossier médical en lieu et place de sa mère. Celui-ci semble être signé par la résidente, mais je m'interroge quant à sa validité car cette dernière souffre d'importants troubles cognitifs. Dois-je communiquer le dossier ?
09/07/2024  - Législatives

Les réactions du social et du médico-social

Les associations et fédérations du secteur social et médico-social sont déjà dans l'après-législatives et rappellent leurs priorités.
09/07/2024  - Privé non lucratif

Accord Bass : Axess compte rappeler les financeurs à leur obligation

Axess se réjouit de l'agrément de l'accord Ségur du 4 juin et travaille « à ce que les financements accordés parviennent aux structures du sanitaire, social et médico-social ».
09/07/2024  - Restauration

Clariane France signe la charte d'engagement du Collectif de lutte contre la dénutrition

Ce lundi 8 juillet 2024, Clariane France a signé la charte d'engagement du Collectif de Lutte contre la dénutrition en présence du Pr Agathe Raynaud-Simon, présidente de l'association et chef du département de gériatrie, Hôpital Bichat AP-HP, de Nicolas Mérigot, DG de Clariane France et du Dr Fariba Kabirian, directrice médicale Clariane France.