Dans le n° 145-décembre 2022  - Pr Eric Fontaine, Président du Collectif de lutte contre la dénutrition  14357

« On peut encore mourir de dénutrition en France aujourd'hui »

Alors que s'achève la 3e semaine de lutte contre la dénutrition[1], le Pr Éric Fontaine, médecin au CHU de Grenoble (38) et président fondateur du Collectif de lutte contre la dénutrition, confie à Géroscopie ses attentes pour prévenir et prendre en charge cette maladie.

Vous proposez chaque année une semaine de lutte contre la dénutrition. Quel est son objectif?

Cette 3e édition porte une ambition claire: faire connaître cette maladie pour qu'on se donne collectivement les moyens de mieux traiter les patients. En 2015, nous avons constaté avec la société francophone nutrition clinique et métabolisme (SFNCM), dont j'étais président, que la dénutrition n'était jamais discutée. Elle était perçue comme un symptôme et non comme une maladie avec un diagnostic, un traitement, un pronostic. Nous avons alors créé un collectif citoyen, ouvert à tous, pour s'emparer de cette question et commencé à fédérer des professionnels, des familles, des aidants... Tous percevaient la dénutrition comme un sujet important mais chacun cherchait ses propres solutions de manière isolée. Il s'agissait donc avec ce collectif de faire progresser la reconnaissance decettemaladie.

Quelles sont les missions de ce collectif?

Il a deux objectifs principaux: faire connaître la maladie auprès du grand public, et rappeler à nos collègues soignants l'importance de la nutrition dans la prise en charge des malades. Àforce de lobbying politique, nous avons été reçus à la DGS par le Pr Jérome Salomon, qui nous a confirmé la mise en oeuvre d'un 4e Plan national de nutrition santé et nous a invités à formuler des propositions. Parmi elles, une semaine nationale de lutte contre la dénutrition, que le ministère nous a chargés d'organiser. Depuis, nous diffusons ...

L'accès au site en illimité au quotidien
La newsletter de synthèse hebdomadaire
Les alertes en cas d'information majeure
Le mensuel pour suivre l'essentiel du secteur
22/02/2024  - Interview exclusive

Catherine Vautrin, Ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités répond à Géroscopie

"Nous devons parler stratégie, gouvernance et financement". Interrogée début février, Catherine Vautrin présente ses ambitions pour le grand âge. Pas de loi annoncée...
16/02/2024  - Politique

Loi grand âge: vers un abandon en rase campagne?

Le silence (éloquent ?) de la nouvelle ministre Fadila Khattabi aggrave la confusion sur une prochaine loi grand âge et une réponse de Catherine Vautrin à une interview de Géroscopie l'entretient, alors que dans le même temps un article de la proposition de loi Bien Vieillir prévoit consensuellement une loi de programmation...
12/02/2024  - Remaniement

Nouveaux ministres: les réactions

Deux ministres délégués vont épauler Catherine Vautrin ministre XXL du Travail, de la Santé et des Solidarités : Fadila Khattabi aux personnes âgées et aux personnes handicapées et Frédéric Valletoux à la santé. Un soulagement pour ces secteurs où de nombreux dossiers urgents sont en souffrance. Premières réactions.
01/02/2024  - Dr Claire Fourcade, présidente de la Société française de soins palliatifs (SFAP)

«La loi actuelle répond à toutes les situations des gens qui vont mourir. Ce à quoi elle ne répond pas, c'est lasituation des gens qui ne sont pas enfin de vie mais qui veulent mourir.»

Spécialisée en soins palliatifs, le Dr Claire Fourcade réinterroge la place et le rôle des soignants dans l'accompagnement de fin de vie, à l'heure même où s'élabore un projet de loi sur les conditions du mourir. Entretien.
01/02/2024

Que veut-on vraiment pour le grand âge ?

Le départ d'Aurore Bergé a plongé le secteur dans la stupéfaction. Alors qu'elle avait engagé un travail de fond réunissant pas moins de huit ministres au mois de novembre, et gagnant la confiance des fédérations, tout semblait réuni (une volonté politique, des échéances claires...) pour construire un dialogue efficace et initier enfin cette loi de programmation Grand âge tant attendue. ...
29/01/2024  - Lutte contre la dénutrition

«Un Goûter Presque Parfait» dans les maisons ACPPA

Etroitement liées à la santé physique et mentale des résidents, la restauration et la nutrition sont des enjeux importants au sein du groupe ACPPA. Pour preuve, l'organisation pour la 4e année consécutive du concours « Un Goûter Presque Parfait », dont les lauréats viennent d'être dévoilés.
25/01/2024  - Sénat

Catherine Vautrin: une loi grand âge avant la fin de l'année

La ministre du travail, de la santé et des solidarités s'est engagée mercredi à faire voter avant la fin de l'année un projet de loi grand âge dont il n'est pas sûr qu'il soit « de programmation ».
22/12/2023  - Billet

Être âgée et désorientée à Orly

Elle peut avoir 84 au 85 ans, peut-être davantage. Elle arrive à l'aéroport avec son bagage et sa canne qui accompagnent la lenteur de sa marche laborieuse. Elle croit pourtant qu'elle se trouve encore dans une station de métro.
01/12/2023  - DOSSIER Restauration

Inviter le plaisir à la table des Ehpad

Gastronomie, goût, plaisir... Le ton change dans les Ehpad. L'alimentation devient santé et la gourmandise s'invite à table comme remède à de nombreux maux, dont la dénutrition.