31/05/2013 - Sondage TNS/SOFRES

1 français sur 3 entouré d'une personne en perte d'autonomie

Par Patrice Lefrançois 
Mots clés associés : Chiffres clés 

Le 10ème baromètre FHF/TNS Sofres est clair :1 français sur 3 a vocation à devenir un aidant d'une personne âgée en perte d'autonomie. Révélé lors du salon de la Santé et de l'autonomie, ce sondage souligne le fait que 30% des personnes interrogées ont un proche en perte d'autonomie.

 
Partager
Imprimer

Par ailleurs 46% déclarent ne pas pouvoir payer pour une maison de retraite, pour eux-mêmes ou pour un parent. Forts de ce constat, 47% des individus interrogés en appellent à la solidarité nationale pour financer le problème de la dépendance contre 22% favorables à une assurance individuelle.

87% des Français souhaitent un plafonnement des coûts des maisons de retraite.


Les aidants sont majoritairement des femmes

D'après les résultats du 10ème baromètre FHF/TNS Sofres, les aidants :

- sont essentiellement des femmes (61%)

- appartiennent à la classe moyenne peu aisée (32%)

- sont âgées entre 50 et 64 ans (36%)

- ne travaillent pas pour 43% d'entre eux.


Pour choisir un hébergement en maison de retraite ou en Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), trois éléments majeurs sont pris en compte par les Français : le nombre de personnels, l'emplacement et les locaux (taille de la chambre, existence d'un jardin, sanitaires individuels...).

Mais le principal problème qui se pose dans le choix d'un EHPAD est la capacité à payer un loyer mensuel moyen de 2 200€.

39% des parents pourraient payer seuls leur maison de retraite (contre 43% en 2011).


Pour faire face à la prise en charge du Grand Âge, une préoccupation de plus en plus personnelle pour les Français, 47% de la population française attend que la solidarité nationale finance les dépenses liées à la perte d'autonomie (contre 37% en 2009), contre 22% qui souhaitent rendre obligatoire la souscription d'une assurance individuelle pour les plus de 50 ans.


Enfin, près de 9 Français sur 10 (87%)¹ attendent que les pouvoirs publics plafonnent les prix des maisons de retraite ; une attente que partagent 93% des aidants.

" La situation actuelle n'est plus tenable. Les pouvoirs publics autorisent la création d'EHPAD privés à des tarifs inaccessibles pour les Français. Il faut stopper cette dérive et donner la priorité aux établissements qui accueillent tous les Français quel que soit leur revenu" a expliqué Frédéric Valletoux, Président de la FHF.




  Articles liés

 

N°110 NOVEMBRE 2019

Annuaire 2019
Retrouvez tous vos fournisseurs professionnels en gérontologie.Retrouvez tous
vos fournisseurs
professionnels en
gérontologie.




Archives
N° 109 OCTOBRE 2019
Dossier - Combien gagnent les directeurs d'EHPAD ?

Voir les articles
 
N° 108 SEPTEMBRE 2019
Dossier - Manutention et troubles musculo-squelettiques

Voir les articles
 
N° 107 JUILLET 2019
Dossier - Quelle architecture pour l'EHPAD ?

Voir les articles
 
N° 106 JUIN 2019
TOP 20 des groupes privés commerciaux La redistribution des cartes

Voir les articles
 
Consultez votre information régionale